De l'Écran à l'écrit

Alex Beaupain: "Il faut lire Les Misérables!"

Alex Beaupain

Alex Beaupain: "Il faut lire Les Misérables!"

Pour les fêtes, des talents du cinéma nous font partager leur goût pour la littérature.

Par Vincy Thomas,
Créé le 28.12.2014 à 14h00,
Mis à jour le 28.12.2014 à 14h00

Compositeur, chanteur, Alex Beaupain est aussi l'auteur de nombreuses bandes originales de films, notamment celles des oeuvres de Christophe Honoré (il a reçu le César de la meilleure musique pour Les chansons d'amour). Alors qu'il était en train de repriser un pull, Livres Hebdo lui a posé trois questions sur ses goûts littéraires.

Livres Hebdo: Le premier livre qui vous a marqué dans votre enfance?
Alex Beaupain: Je vais essayer d’être sincère. Parce qu’à dix ans tu ne lis pas Garcia Marquez. J’imagine que le premier livre qui m’a marqué c’était un livre un peu adulte, après des "bibliothèque rose", des "bibliothèque verte", même si c’est un Agatha Christie en l’occurrence, Les 10 petits nègres sûrement. Ce qui m'a plu, c’était la performance de finir un livre de poche, un livre de mes parents. Je devais être en CM1.
 
Livres Hebdo: Avez-vous un livre ou un auteur culte?
Alex Beaupain: Un auteur plutôt. C’est John Fante, parce que c’est le premier auteur "à moi", qui n’était pas issu de la bibliothèque de mes parents. C’est le premier qui m’a fait comprendre que la littérature pouvait être quelque chose de méchant, il y avait quelque chose de très moderne dans l’idée de lire cet auteur, après des années de lectures plus classiques comme Hugo et Zola. Et mon préféré c’était Mon chien stupide. Je l’ai lu quand j’avais 16 ans. J’adore ce livre, je l’ai offert souvent. C’est un roman profondément émouvant qui raconte l’histoire d’un écrivain un peu raté d’une cinquantaine d’années qui vit avec sa femme et ses enfants et qui voient, au fil des années, ses enfants s’en aller. Il n’a plus qu’à attendre la vieillesse et la mort. Mais c’est très drôle. Et à la fin, j’ai toujours les larmes aux yeux. L’air de rien, c’est le genre de livre que tu lis, où tu ris, et tu ne sais pas pourquoi, mais à la fin, tu es bouleversé.
 
Livres Hebdo: Et quel est le livre que vous aimeriez offrir?
Ce serait Dans les yeux des autres de Geneviève Brisac. J’avais lu quelques livres d’elle. Je la connais vraiment. J'ai pu le lire avant la rentrée littéraire. C’est le premier livre où j’ai été chamboulé par son écriture. Et sinon relisez Les Misérables. C’est le premier gros livre que j’ai lu. Il faut lire Les Misérables!

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités