55000 euros pour un livre qui appartenait à Anne Frank | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 06.05.2016 à 09h29 (mis à jour le 06.05.2016 à 10h00) Enchères

55000 euros pour un livre qui appartenait à Anne Frank

Anne Frank vers 1941. - Photo DR

Une édition des contes de Grimm ayant appartenu à Anne Frank a été vendu aux enchères à New York pour 62500$.

Un livre de contes ayant appartenu à l'adolescente et auteure juive allemande Anne Frank, morte en camp de concentration, a été adjugé jeudi pour 62 500 dollars (54800 euros) aux enchères à New York, plus du double du prix estimé.

Il s'agissait d'une édition des contes de Grimm en allemand, incluant notamment "Blanche-Neige" et "Hansel et Gretel". En haut de la première page, Anne Frank, rendue célèbre par son journal qui s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et qui a été traduit en 67 langues, avait écrit à l'encre son nom et celui de sa soeur Margot.

L'ouvrage, publié en 1925, avait été laissé derrière quand la famille était partie se cacher, de juin 1942 à août 1944, dans un appartement secret à Amsterdam surnommé "l'annexe", dans l'entreprise familiale, pour échapper aux Nazis.

Il avait été estimé de 20000 à 30000 dollars. Après une minute d'enchères, entre une demi-douzaine d'acheteurs potentiels, il a été adjugé à 62500 dollars (avec les taxes), selon une porte-parole de Swann Auctions Galleries, qui organisait la vente.

Première en 20 ans

C'était, selon la maison d'enchères, la première pièce d'importance liée à Anne Frank proposée aux enchères depuis plus de 20 ans. Une série de lettres d'Anne et Margot à des correspondantes américaines avait été adjugée en 1988 pour 165000 dollars par Swann.

"Ce livre de contes de Grimm était probablement une de ses sources d'inspiration", avait expliqué Nicholas Lowry, président de Swann Auction Galleries lors de la présentation de l'ouvrage en mars. Il "est vraiment le tremplin de sa carrière littéraire naissante et de ses rêves d'auteure".

Il avait été acheté par une famille qui n'a réalisé qu'en 1970 l'identité de son ancienne propriétaire. La famille avait alors proposé de le rendre au père d'Anne Frank, Otto, selon M. Lowry.

Otto, seul survivant de "l'annexe", leur avait écrit pour leur dire de le garder, et sa lettre devait être vendue avec le livre.

close

S’abonner à #La Lettre