Bilan 2019

2019 en 12 thèmes : l'intelligence artificielle, soutenir ou remplacer ? [8/12]

Photo DR.

2019 en 12 thèmes : l'intelligence artificielle, soutenir ou remplacer ? [8/12]

Après le livre numérique et le livre audio, la prochaine évolution technologique à investir le monde du livre pourrait être l'intelligence artificielle, à en croire les réflexions menées en 2019.

Par Nicolas Turcev,
Créé le 24.12.2019 à 14h00,
Mis à jour le 24.12.2019 à 14h00

Sujet en vogue du débat public sur les nouvelles technologies, l'intelligence artificielle agrège tous les fantasmes de l'automatisation de la société, du travail et parfois même de la création. En témoigne les nombreux ouvrages dédiés à ce sujet parus cette année.

L'industrie du livre a mené ses propres réflexions sur le sujet, à commencer par les éditeurs. Au Salon du livre de Francfort, une étude commandée par les organisateurs du salon a permis de délimiter le périmètre d'usage de la technologie, ses potentiels impacts sur l'emploi du secteur ou sa capacité, a priori nulle, à produire elle-même des textes commercialisables.

Une autre étude, également présentée à Francfort, soulignait toutefois la capacité de l'IA à prédire le potentiel d'un manuscrit. Un tel logiciel pourrait ainsi permettre aux éditeurs de trier dans la masse de textes qu'ils reçoivent afin d'isoler les "meilleurs" d'entre eux. Huit des principaux éditeurs allemands utiliseraient déjà ce programme. Les rencontres du Digital Publishing Summit 2019 allaient dans le même sens : l'IA peut devenir un outil efficace de soutien de l'activité éditoriale.

Mais malgré ces promesses, les dérives existent, comme l'a prouvé le litige opposant les principaux éditeurs américains à Audible (filiale d'Amazon) autour de son logiciel Captions. Grâce à une intelligence artificielle capable de retranscrire les paroles, l'entreprise désirait mettre à disposition de ses clients des versions sous-titrées de ses livres audio. Estimant que cela violait le contrat passé avec la firme et portait atteinte au droit d'auteur, les éditeurs ont porté plainte contre Audible, qui a finalement reporté le lancement du service.

De l'aide à la classification

Formidable outil d'optimisation et de classification, l'intelligence artificielle concerne au premier chef les métiers de la documentation, dont les bibliothécaires font partie. Les représentants de plusieurs BU se sont rassemblés en septembre au congrès de l'Association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation pour évoquer le sujet. Alliée de longue date des documentaristes, l'IA pourrait bien changer les logiques mêmes du métier.

Ces questions ont donné du grain à moudre à nos blogueurs bibliothécaires invités. Patrick Bazin s'est penché sur le livre de Markus Gabriel, Pourquoi la pensée humaine est inégalable, pour mettre en regard la position du philosophe et celle du bibliothécaire face à l'intelligence artificielle. Yves Desrichard, quant à lui, jette un nouveau regard sur le concept de sérendipité dans la recherche à l'aune de l'obsession catégorielle des machines, créées pour générer un ordre sans laisser de place au hasard et à la coïncidence.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités