bilan 2019

2019 en 12 thèmes : la BD à la conquête de la jeunesse [11/12]

2019 en 12 thèmes : la BD à la conquête de la jeunesse [11/12]

En 2019, les éditeurs de bandes dessinées ont amorcé un chantier de taille : conquérir les jeunes.

Par Nicolas Turcev,
Créé le 27.12.2019 à 14h00,
Mis à jour le 27.12.2019 à 14h00

Public convoité mais dur à fidéliser, les adolescents et jeunes adultes ont toujours fait de l’œil aux éditeurs de bandes dessinées. En 2019, dans un contexte où le nombre d’acheteurs se réduit, les maisons ont tenté d’amorcer une opération séduction, comme nous l’expliquions dans notre dossier de janvier. Coïncidence ou calcul, c’est une adolescente, Adrénaline, qui se retrouvait en couverture de l’album biennal d’Astérix paru cette année, quand les deux héros moustachus se retrouvaient relégués au rang de personnages secondaires.
 
Mais plus que par le fond et les univers proposés, l’adhésion des jeunes au média BD semble devoir s’effectuer par la forme. Plutôt que l’album cartonné rigide et antique, Dupuis, ainsi que TF1, ont choisi de proposer le webtoon, un format de BD plus souple lisible directement sur smartphone et qui a déjà convaincu de nombreux adeptes en Corée du Sud. Pour atteindre les ados, autant aller les chercher là où ils se trouvent.
 
La réflexion s'effectue également du côté des salons, désireux de capter un public enthousiaste. Ainsi le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême va distinguer pour la première fois, en 2020, un ouvrage destiné à un public d’adolescents ou jeunes adultes. La Foire du livre de jeunesse de Bologne, elle, se dotera lors de sa prochaine édition d'un espace dédié consacré à la bande dessinée, preuve que le secteur français n’est pas le seul confronté à ces enjeux.
 
2020, année de la BD

Cette dynamique rejoint une volonté politique, soulignée dans le rapport Lungheretti en faveur de la BD remis en début d'année au ministre de la Culture Franck Riester. L’un des principaux axes de développement du 9e art repose, selon le document, sur une "politique volontariste d’éducation artistique et culturelle" visant notamment à créer des établissements scolaires à option BD ou des internats d’excellence bande dessinée. Des propositions qui rejoignent en partie celles du SNE qui désire renforcer l’intégration de la BD à l’école.
 
Les discussions entre acteurs interprofessionnels et pouvoirs publics vont continuer en 2020, baptisée "année de la BD" par le gouvernement. La place de la bande dessinée dans l’éducation, mais aussi les conditions de travail des auteurs et leur rémunération feront partie des sujets évoqués.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités