Yesterday: Les Beatles au cinéma et en librairie | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 02.07.2019 à 15h00 (mis à jour le 02.07.2019 à 17h13) Sortie en salles

Yesterday: Les Beatles au cinéma et en librairie

Les Beatles n'ont jamais existé, mais un homme se souvient de leurs chansons. C'est le résumé de Yesterday, le nouveau film de Danny Boyle. 50 ans après sa séparation, le groupe de Liverpool fascine toujours et est l'objet de publications régulières.

Avec Yesterday, Danny Boyle fait renaître les chansons des Beatles dans un monde où le groupe de Liverpool a disparu. Une coupure d'électricité mondiale a changé l'histoire: les Beatles n'ont pas existé, ni le Coca Cola, ni les cigarettes, ni même Harry Potter. Pourtant, un musicien de rue, qui ne perce pas, se souvient de chacune des chansons du groupe. Repéré par Ed Sheeran, il devient rapidement une star planétaire grâce aux tubes du quatuor britannique. Yesterday reste une comédie romantique anglaise et il devra faire un choix entre l'amour et la gloire.

Ce scénario original de Richard Curtis (Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Notting Hill, Bridget Jones, Cheval de guerre), par ailleurs auteur du livre jeunesse Il a neigé (NordSud, 2016), ravira les fans de Lennon, McCartney, Harrison et Starr.
 


En librairie, les quatre garçons dans le vent restent tendance. En janvier, Ian MacDonald a publié chez Mot et le reste, Revolution in the Road: les enregistrements des Beatles et les sixties, analyse de tous les titres des Beatles, dans l'ordre chronologique de leur enregistrement, qui détaille les thèmes développés, l'élaboration technique et les interactions entre les musiciens, tout en les plaçant dans leur contexte sociologique et musical.

Valentine Del Moral, avec Et ils montèrent au ciel: le rooftop concert des Beatles (chez le même éditeur, juin 2019), récit de l'ultime concert des Beatles, qui eut lieu en janvier 1969 sur le toit de leur compagnie Apple Records. Nostalgie toujours avec With the Beatles: 25 ans de reportages, entretiens et chroniques de Jérôme Soligny (Glénat, 2017), beau-livre illustré qui retrace la carrière du groupe, leur processus de création, leurs succès, leurs déconvenues, leurs albums, leurs films et leurs relations. On pourra aussi décrypter l'œuvre (sans avoir à se souvenir de chacune des paroles comme dans le film) avec Les Beatles, la totale: les 211 chansons expliquées, de Jean-Michel Guesdon et Philippe Margotin, préfacé par Patti Smith (EPA, à paraître le 18 septembre).

David Pritchard et Alan Lysaght ont préféré raconter l'histoire des Fab Four à travers le témoignage de celles et ceux qui les ont connus et côtoyés dans The Beatles, paroles de fans (Camion blanc, 2018).

Panini Comics avait sorti en octobre 2018, The Beatles: Yellow Submarine de Bill Morrison, une adaptation en bande dessinée du film d'animation basé sur la musique des Beatles réalisé en 1968.


Enfin, on retrouve le groupe dans Le grand livre de la censure d'Emmanuel Pierrat (Plon, 2018) et dans Yoga, une histoire-monde: de Bikram aux Beatles, du LSD à la quête de soi, le récit d'une conquête, de Marie Kock (La découverte, mars 2019).

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre