Rétrospective 2023

Vivendi / Lagardère : l'année de la bascule

Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi et Denis Olivennes, président du conseil de surveillance de CMI France, le 15 mars à Paris - Photo Eric Dupuy

Vivendi / Lagardère : l'année de la bascule

Rétrospective 2023. Après plus de deux ans d'échanges, Vivendi a pu prendre le contrôle de Lagardère et de son groupe leader de l'édition en France, Hachette Livre. L'année 2023 a été marquée par certains revirements de forme, notamment sur la cession d'Editis.

J’achète l’article 1.5 €

Par Éric Dupuy,
Créé le 17.12.2023 à 18h00 ,
Mis à jour le 18.12.2023 à 09h50

Après deux ans de tractations, Vivendi a pu prendre le contrôle de Hachette en novembre 2023, après s'être conformé aux exigences de l'autorité de la concurrence européenne. L'une d'entre elle était l'obligation de cession d'Editis, finalement échue au tchèque Daniel Kretinsky. Tant sur le fond que sur la forme, cette opération a connu plusieurs revirements de situation en 2023. Retour, à travers les archives de Livres Hebdo, sur cette année cruciale pour le paysage éditorial français. 

 

Janvier-Mars : les derniers errements

Alors qu'il est toujours question pour Vivendi de céder le numéro deux de l'édition française sous la forme inédite de "cotation-distribution", plusieurs acteurs font part lors du premier mois de l'année de leur intérêt pour devenir actionnaire majoritaire du groupe, dont le groupe canadien Quebecor. À la fin du premier trimestre, le groupe de Vincent Bolloré choisi finalement d'entrer en négociations exclusives avec le Tchèque Daniel Kretinsky, dont l'intérêt s'était révélé dès l'annonce de cession à l'été 2022, pour une acquisition à 100% d'Editis sans passer par la cotation en bourse.  

https://www.livreshebdo.fr/article/vivendi-en-lien-avec-cinq-six-repreneurs-pour-editis

https://www.livreshebdo.fr/article/cession-deditis-vivendi-negocie-avec-daniel-kretinsky

https://www.livreshebdo.fr/article/daniel-kretinsky-dans-les-pas-de-jean-luc-lagardere

 

Avril-juin : Le sort de Bruxelles

Si Vivendi a toujours affiché sa confiance envers une décision favorable de la Commission européenne, celle-ci a pris son temps pour autoriser le rapprochement entre les deux mastodontes français de l'industrie culturelle. Le feu vert est émis en juin, sous conditions. Rassurant pour les acteurs directs du dossier, cette décision soulage également l'ensemble du secteur de l'édition, crispé par la situation.

https://www.livreshebdo.fr/article/vivendi-lagardere-pour-bruxelles-la-concurrence-des-marches-de-ledition-est-preservee

https://www.livreshebdo.fr/article/vivendi-lagardere-ravi-decarter-le-monopole-inquiet-du-duopole

https://www.livreshebdo.fr/article/jean-clement-texier-il-va-y-avoir-du-mouvement-dans-ledition-francaise

 

Juillet-octobre : L'entre-deux d'Editis

Alors que l'ensemble des acteurs du dossier, impatients de prendre en main leur nouvelle entité, doivent attendre la validation finale de Bruxelles annoncée pour octobre, la rentrée littéraire se déroule dans un climat « d'entre deux » pour les deux groupes leader. 

https://www.livreshebdo.fr/article/denis-olivennes-editis-doit-etre-un-grand-groupe-independant-et-libre

https://www.livreshebdo.fr/article/michele-benbunan-en-4-ans-nous-avons-fait-franchir-un-cap-editis

 

Novembre : les grandes nominations

Dès l'autorisation finale de la Commission européenne officialisée le 31 octobre, les nouvelles gouvernances de Hachette Livre et d'Editis se mettent en ordre de marche et les nominations des dirigeants opérationnels des groupes rythment la première semaine du reste de la vie des deux groupes.

https://www.livreshebdo.fr/article/editis-rachete-653-millions-deuros-par-daniel-kretinsky

https://www.livreshebdo.fr/article/catherine-lucet-nouvelle-directrice-generale-deditis

https://www.livreshebdo.fr/article/stephanie-ferran-devient-directrice-generale-deleguee-dhachette-livre

https://www.livreshebdo.fr/article/les-nouvelles-tetes-deditis

 

Dès lors, après deux ans et deux mois d'annonces, d'oppositions, de tractations, d'incertitudes et donc finalement d'attente, le paysage éditorial français, qui n'a finalement pas évolué sur la forme, a muté profondément sur le fond, avec l'entrée d'un nouvel acteur sur le marché et le renforcement financier du leader incontesté.

 

Lire : tous nos articles sur Vivendi / Lagardère 

 

 

Les dernières
actualités