Librairie

Une nouvelle librairie généraliste, La Chouette qui lit, va ouvrir ses portes samedi 12 septembre au 2, rue Saint-Pierre à Marciac, commune gersoise qui attire chaque année de nombreux touristes pour son célèbre festival "Jazz in Marciac". La librairie accueille également un salon de thé, pour faire de l'endroit un lieu de vie et de rencontres. Il s'agit de la première enseigne indépendante de la ville, qui compte que deux points de ventes de livres (un Presse tabac et un magasin spécialisé en produits naturels).

Après avoir travaillé pendant vingt ans dans une grande entreprise "éloignée du secteur du livre", le responsable des lieux, Richard Tostain s'est lancé dans une reconversion professionnelle et concrétise avec l'ouverture de cette librairie un projet de longue date. Il s'est associé à Gaelle Paty qui était institutrice avant de changer de métier. Les deux responsables s'apprêtent à ouvrir une boutique d'une surface de 60m2, qui compte pour le moment entre 2000 et 2500 références, et au sein de laquelle, une pièce principale de 50 mètres carrés est consacrée à la littérature. Un second espace de 10m2, sera consacrée à la jeunesse. La librairie dispose également d'une terrasse où des tables pourront être installées pour les clients du salon de thé.

Pour pouvoir ouvrir leur librairie, les libraires ont fait appel aux subventions accordées par le CNL et par l'agence Occitanie Livre et lecture. Ils vont également pouvoir disposer d'un stand au "Jazz in Marciac", l'an prochain, et seront présents à la 9e édition du festival Dire et Lire à l'air à Sarrant, qui se tiendra du 18 au 30 septembre.

Des initiatives originales

Avec "la Chouette qui lit", ils espèrent aussi pouvoir associer le voyage à la littérature et faire découvrir aux lecteurs un pays, à travers le livre, en fonction de leurs préférences. Chaque mois, les libraires feront découvrir une nouvelle destination. Pour septembre il s'agira des Etats-Unis.

A l'avenir, les libraires, dont les rayons sont constitués à 50% de littérature étrangère, souhaitent également mettre en avant les traducteurs, "qui transforment des idées en mots et les rendent accessibles aux non-polyphones" explique Richard Tostain à Livres Hebdo. Ils disposent de 100 à 200 livres en VO comme en VF, tels que Betty (Gallmeister), prix du Roman Fnac 2020, et souhaitent créer un club de lecture pour les adolescents, après avoir constaté leur intérêt pour les versions originales.

Comme promis, une petite sélection des ouvrages pour ados : des romans et des documentaires. Et demain ... selon l'humeur de la libraire !! et des nouvelles réceptions !

Publiée par La Chouette Qui Lit sur Lundi 31 août 2020


Les créateurs du lieu ont aussi eu l'idée de mettre en place des ventes d'occasion pour remettre au goût du jour  les "coups de coeur" qui ne seraient plus dans les catalogues de l'année des éditeurs. Pour pouvoir récupérer un livre et le proposer, Richard Tostain et Gaelle Paty exigent que les lecteurs leur remettent un livre en bon état et si l'ouvrage leur a plu, d'en parler. Les professionnels vont ensuite accorder davantage de visibilité au titre, avec les notes de lectures de clients.
 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités