Espagne

Une maison d’édition espagnole organise le casse d’une librairie

Librairie Malpaso

Une maison d’édition espagnole organise le casse d’une librairie

Faux cambrioleurs cagoulés, voiture-bélier, images de vidéo-surveillance, lecture d'un manifeste... Les éditions espagnoles Malpaso n'y sont pas allé de main morte pour promouvoir leur catalogue et transformer le livre en produit de luxe.

J’achète l’article 1.50 €

Par Manon Quinti,
Créé le 18.12.2014 à 18h21,
Mis à jour le 18.12.2014 à 19h00

Les éditions espagnoles Malpaso ont eu une idée pour le moins originale afin de faire connaître leur catalogue au grand public : organiser le (faux) casse d’une librairie et diffuser la vidéo sur Youtube, apprend-t-on dans un article publié le 17 décembre dans le quotidien espagnol La Vanguardia. Et elles ont réussi leur coup : publiée le 9 décembre, la vidéo est aujourd’hui une des plus regardées dans le pays.



Le 9 décembre, la librairie Calders met en ligne une vidéo sur Youtube, avec en légende "Ils détruisent notre librairie pour voler les livres". La vidéo montre ce qui apparaît comme des images prises par une caméra de vidéosurveillance. Il est 3h du matin. On voit une voiture rouge défoncer la vitre de la librairie Calders de Barcelone. Trois personnes cagoulées en sortent et commencent à faire main basse sur les livres. Elles remplissent plusieurs sacs, avant de prendre la fuite.

"Convertir le livre en un objet de désir"
Les journaux commencent à relayer ce qui apparaît comme un cambriolage particulièrement atypique. La vidéo atteint plus de 168 000 vues en une semaine. La supercherie est dévoilée le 15 décembre, quand la maison d’édition poste une autre vidéo dans laquelle est expliqué le but de ce faux cambriolage : "Convertir le livre en un objet de désir".


Une autre vidéo  montre les cambrioleurs lisant un manifeste, dans lequel ils "revendiquent" le cambriolage et leur "lutte décidée pour une lecture plus libre et moins obéissante. Lutte qui commence par réclamer la valeur du livre comme arme de résistance critique et de la lecture comme forme de libération".



Malpaso, jeune maison indépendante (elle a été lancée en 2013), a déjà publié les auteurs Kurt Vonnegut, David Trueba, Martín Caparrós, Kingsley Amis, Eduardo Lago ou encore Noam Chomsky (tous traduits en France).

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
M

Monique

il y a 5 ans à 13 h 04

La librairie du Centre de Villejuif (France 94) revendique son appartenance au mouvement pour la reconnaissance du livre comme objet de désir et vous invite à venir visiter son site (librairie du centre Villejuif) et à venir rencontrer ses libraires dont le plus grand péché est l'amour des livres. Vive la révolution culturelle livresque !


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités