Angoulême

Un triumvirat pour la direction artistique du FIBD

de g à d: Fréderic Felder, Sonia Déchamps, Stéphane Ferrand

Un triumvirat pour la direction artistique du FIBD

C'est une direction artistique collégiale qu'a choisi le Festival international de la Bande dessinée pour s'adapter aux mutations du secteur.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 17.06.2020 à 15h22,
Mis à jour le 17.06.2020 à 16h00

Le Festival international de de la bande dessinée d'Angoulême (FIBD) a choisi une direction artistique collégiale autour de trois personnes: Sonia Déchamps, Frédéric Felder et Stéphane Ferrand. Respectivement, ils auront en charge le domaine jeunesse, la BD francophone et le domaine manga-Asie.

Sonia Déchamps, journaliste (France culture, Le monde des ados, Casemate), est aussi auteure (Sumographie, avec David Prudhomme, Soleil) et éditrice chez Rivages. Elle a également initié le cycle Les jeudis de la bande dessinée au Centre Pompidou. Sonia Déchamps animait en 2019 et 2020 la webtélé du festival et avait par ailleurs en charge, en 2020, la programmation du quartier BD-Ciné-Séries.

Frédéric Felder est le co-rédacteur en chef du magazine Ferraille Illustré et a présidé la maison d'édition Les Requins Marteaux. Il collabore aussi à Fluide Glacial. Par ailleurs, il est scénariste (Pire ouvrier de France, Melo Bielo, et Muerto Kid)

Stéphane Ferrand a été librairie avant de devenir journaliste (AnimeLand, Le virus manga) et auteur (Le Manga, Milan). Il a organisé le premier espace manga du FIBD en 2005 avant de créer les collections "Kanko" et 'Dragons" chez Milan, puis de diriger éditorialement la branche manga de Glénat. Il a aussi organisé et programmé les activités de l’espace Manga City et assure des commissariats d’expositions (Fairy tail, Tsutomu Nihei…).

"Pour traiter des autres formes de création à l’échelle mondiale, ces responsables se concerteront et se répartiront la charge des œuvres à mettre en valeur" indique le communiqué. Ils agiront avec le Délégué général Franck Bondoux, "et ce en toute indépendance dans leurs choix programmatiques."

Accompagner les mutations du secteur

"Ce choix s’accompagne d’une structuration basée sur un travail d’équipe avec notamment l’adjonction de conseillers expérimentés qui exerceront, auprès de ce triumvirat, différentes fonctions : commissaires d’expositions, rédacteurs, chargés d’études …" précise le Festival.

Avec cette nouvelle organisation, le FIBD veut optimiser son "Label Angoulême" pour célébrer les œuvres du patrimoine mondial de la bande dessinée et valoriser les talents de tous les continents avec pour mission de "Cartographier chaque année la diversité du médium bande dessinée en traitant de ses évolutions majeures, sur un plan narratif et dans les relations qu’il peut entretenir avec d’autres formes d’expression artistiques, prendre en compte l’évolution de ses modes de diffusions et offrir une forme de médiation adaptée à chacun des publics du 9e Art".

Le prochain festival se déroulera du 28 au 31 janvier 2021.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités