Clamart

Un rassemblement de soutien à la Petite bibliothèque ronde

La Petite bibliothèque ronde de Clamart derrière les palissades de chantiers. - Photo DR

Un rassemblement de soutien à la Petite bibliothèque ronde

Le collectif de soutien organise mercredi 19 octobre un rassemblement devant le bâtiment de la bibliothèque associative pour la jeunesse, menacée d’expulsion par la mairie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 18.10.2016 à 17h58,
Mis à jour le 18.10.2016 à 18h00

Mercredi 19 octobre à 15h, le collectif Notre Petite Bibliothèque Ronde appelle à un rassemblement devant le bâtiment de l’établissement, frappé par une mesure d’expulsion prenant effet à cette date.
 
Le 5 juillet, après des mois de tractations laborieuses avec la mairie de Clamart (Hauts de Seine), le conseil d’administration de la Petite Bibliothèque Ronde (PBR) avait accepté de déménager dans des locaux provisoires pendant la durée des travaux de rénovation du bâtiment construit spécialement pour cette bibliothèque associative créée en 1965 autour de la lecture pour la jeunesse, et cédé en 1971 à la municipalité.
 
Courant septembre, cependant, l’association de gestion de la PBR a convoqué à nouveau son conseil d’administration, qui décide de renoncer au déménagement. "Nous avons reçu un bail pour de nouveaux locaux seulement deux semaines avant le 30 septembre, date à laquelle nous devions quitter les lieux. Il était impossible d’organiser un déménagement dans un délai aussi court, précise un porte-parole de l’association. Par ailleurs, les locaux qui nous étaient proposés étaient inadaptés et nous n’avions toujours pas reçu le solde de la subvention de 2015 qui nous est versée par l’établissement public territorial Vallée Sud Grand Paris [dont fait partie la ville de Clamart, NDLR], soit 40000 euros, nous laissant sans moyen financier alors que, contrairement à ce qui avait été annoncé, les frais de location et d’aménagement étaient entièrement à notre charge".
 
Recours en justice

De son côté, la mairie a décidé d’entamer les travaux sans attendre le départ de l’équipe de la PBR, qui poursuit son activité, et notamment l’accueil de son jeune public. L’emblématique bâtiment rond, conçu par l’architecte Gérard Thurnauer est entouré depuis dix jours par de grandes palissades. Récemment, la mairie y a placardé une campagne de communication sur la bibliothèque, élaborée, déplore l’association de la PBR, sans concertation avec elle.
 
Ces initiatives contrarient d'autres interlocuteurs impliqués dans ce vaste imbroglio. Parmi eux, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), qui aurait dû être contactée avant le début des travaux sur ce site classé, et qui a rappelé au maire de Clamart, Jean-Didier Berger, par un courrier daté du 10 octobre "la nécessité de mettre au point un dossier compatible avec l’intérêt architectural du monument et d’adresser le projet par courrier pour avis à l’Unité départementale de l’architecture et du patrimoine des Hauts-de-Seine, en application de la loi susvisée".
 
Les ayants droit d’Anne Gruner Schlumberger, la fondatrice du projet, et ceux de l’Atelier de Montrouge, dont faisait partie Gérard Thurnauer, s’inquiètent également du devenir de la Petite bibliothèque ronde.
 
L’association de gestion de la PBR a entamé plusieurs recours en justice pour suspendre l’expulsion et les travaux, mais affirme vouloir sortir de la situation par le dialogue. "Il faut que toutes les parties concernées s’assoient autour de la table pour élaborer les modalités de collaboration à l’issue des travaux", indique Olivier Ponsoye, président de l’association.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
F

FEHRENBACH, Françoise

il y a 4 ans à 09 h 57

Agée aujourd'hui de 78 ans, fondatrice, jadis, d'une bibliothèque pour la jeunesse dans mon village d'adoption de Haute Garonne, j'ai bien connu et admiré la petite bibliothèque ronde de Clamart. J'ai pour ma part passé à l'époque le CAFB option jeunesse. Le travail de pionniers des bibliothécaires pour la jeunesse notamment Geneviève Patte a été déterminant. Je souhaite vivement que la petite bibliothèque ronde, une fois rénovée, retrouve son activité et dynamisme d'antan.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités