Un prix alternatif sera remis par cent personnalités suédoises | Livres Hebdo

Par Maïa Courtois, le 04.07.2018 à 12h04 (mis à jour le 04.07.2018 à 14h20) Nobel de littérature

Un prix alternatif sera remis par cent personnalités suédoises

Photo DR

En réaction à l’annulation du Prix Nobel 2018  cent personnalités du monde culturel suédois ont formé La Nouvelle Académie, qui remettra son propre prix Nobel, à l'heure où la Fondation Nobel menace de remplacer l'Académie suédoise par une autre organisation.

Cent écrivains, acteurs, journalistes et figures de la sphère culturelle suédoise ont décidé de monter La Nouvelle Académie, pour remplacer le temps d’une année l’Académie suédoise, en plein naufrage et remettre un prix Nobel de littérature en 2018, a révélé le Guardian.

“Dans une époque où les valeurs humaines sont de plus en plus remises en question, la littérature devient un contrepoids d’autant plus fort pour mettre fin à la culture du silence et de l’oppression, soutiennent les organisateurs dans le journal britannique. En remettant ce prix, nous organisons une protestation. Nous voulons montrer aux gens que le travail culturel de qualité n'a pas à prendre place dans un contexte où dominent le langage coercitif, les irrégularités et les abus”.
 
Le Prix Nobel 2018 avait été annulé en mai dernier, suite aux accusations d’agression sexuelle par dix-huit femmes contre le franco-suédois Jean-Claude Arnault, mari de la poétesse et membre de l’Académie Katarina Frostenson. Jean-Claude Arnault a comparu devant la justice pour viol en juin, mais nie en bloc. Le débat avait été lancé autour de la structure patriarcale de l’Académie, s’ajoutant à une accusation de conflit d’intérêts contre Katarina Frostenson, à l’origine d’une cascade de démissions. Entre cette grave crise de gouvernance et la perte de confiance de l’opinion publique, l’Académie avait décidé de reporter le prix pour en décerner deux en 2019.
 
Retrouver une crédibilité

Mais la Fondation Nobel a mis en garde l’Académie suédoise qu'elle finance, par l’intermédiaire de son directeur Lars Heikensten, dans un entretien au Financial Times le 3 juillet: elle pourrait ne pas non plus remettre le prix Nobel en 2019, tant qu'elle n'a pas regagné sa crédibilité. “Nous ne pouvons pas laisser la responsabilité de décerner le prix à une organisation qui ne jouit pas d’une certaine confiance (…) Après tout, c’est nous qui décidons si l’argent doit être versé”. Lars Heinkensten laisse ouverte la possibilité qu’une autre organisation soit chargée à l’avenir de la remise du prix, même si cela pose des “questions juridiques délicates”.

La Nouvelle Académie, pour le moment décidée à ne siéger qu’en 2018, suivra le calendrier du Nobel, et remettra son propre prix en octobre. Les éditeurs sont appelés à leur proposer une sélection d'auteurs ayant déjà écrit au moins deux livres. L'éditrice Ann Pålsson dirigera le jury. Dès le mois de décembre, après la cérémonie officielle de présentation de l'auteur récompensé, la Nouvelle Académie promet de se dissoudre.
close

S’abonner à #La Lettre