Un nouveau Plan lecture pour les enfants wallons | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 01.10.2015 à 17h55 (mis à jour le 01.10.2015 à 18h00) Belgique

Un nouveau Plan lecture pour les enfants wallons

Joëlle Milquet à la Foire de Bruxelles en 2015 - Photo ANNE-LAURE WALTER

La vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Joëlle Milquet, a dévoilé 30 propositions pour améliorer les capacités en lecture des jeunes entre 0 et 18 ans.

Joëlle Milquet, vice-présidente du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a présenté, jeudi 1er octobre, dans le cadre du Plan lecture annoncé lors de la dernière foire du livre de Bruxelles, 30 mesures visant à améliorer les capacités en lecture pour les 0-18 ans. Un vaste programme qui débouchera sur des décisions concrètes sur le long terme, au gré des votes et des budgets dégagés.

Partant du constat que 15 % des jeunes quittent l’école secondaire sans diplôme et sans usage fonctionnel de la lecture, elle veut mobiliser l’ensemble des acteurs du livre et de la lecture, mais rappelle que “le Plan lecture n’est pas un Plan livre”. Elle précise que “certains aspects, notamment économiques, du fonctionnement de la chaîne du livre ont une incidence sur les pratiques de lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles”. Et affirme avoir mis en place un groupe de travail pour élaborer un projet sur le prix unique du livre et la suppression de la tabelle (cette taxe sur les livres importés de France), “un élément favorable au déploiement d’un Plan lecture”. Un projet de décret sur le prix unique du livre sera bientôt présenté.

Une grande partie des 30 propositions du Plan lecture (à télécharger ci-contre) concerne la formation initiale des enseignants, et plusieurs incitent à un travail renforcé avec le réseau de lecture publique. Ainsi, un label spécifique pourrait être créé pour les classes ou les écoles qui s’engagent dans un projet de collaboration avec une bibliothèque. Le Plan propose de nommer des responsables lecture dans les établissements scolaires qui bénéficieraient des outils développés par le Service général des Lettres et du Livre en matière de littérature jeunesse.

Une cartographie des fonds jeunesse des bibliothèques de la Fédération pourrait être réalisée pour faciliter l’accès des enseignants et de leurs élèves à ces ouvrages. De plus, un projet de décret à adopter au Parlement dans les prochaines semaines permettrait qu’une partie des budgets prévus pour l’achat de manuels scolaires soit allouée à l’acquisition de livres de littérature jeunesse.

Ce Plan lecture envisage aussi un doublement du budget de la Fureur de Lire, opération inspirée de Lire en fête et qui “n’a connu aucune revalorisation depuis sa création”.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre