Un nouveau festival annulé | Livres Hebdo

Par Michel Puche, le 27.02.2015 à 15h31 (mis à jour le 27.02.2015 à 16h00) Tours

Un nouveau festival annulé

Jean-Marie Laclavetine devait être le parrain du festival littéraire "A (h)auteur de mots". - Photo O. DION

Annoncée dès la fin de 2014, la première édition du festival littéraire "A (h)auteur de mots", prévue du 25 au 29 mars à Tours, n'aura finalement pas lieu.

Christiane Pérez est déçue. Son projet de festival littéraire à Tours, déjà fort avancé et qui devait se tenir fin mars, tombe à la Loire. Elle portait depuis un an ce projet pour lequel elle avait réussi à convaincre l'éditeur et écrivain Jean-Marie Laclavetine d'en être le parrain, mais elle n'a pas pu réunir tous les financements nécessaires.

Budgété dans un premier temps à 400 000 euros, avant d'être revu à la baisse, ce projet n'a pas trouvé d'écho auprès du mécénat local, explique-t-elle dans un premier temps. Et elle comptait sur les entreprises privées, à hauteur de 30%, pour parvenir à boucler cette première édition.

Mais le dossier est sans doute beaucoup plus complexe, et "l'échiquier politique local" explique, selon Christiane Pérez, son échec, même si elle avait reçu le soutien de la mairie. Toutes les autres collectivités locales n'ont pas répondu à l'appel, notamment la communauté d'agglomération de Tours, présidée par Philippe Briand, le maire de Saint-Cyr-sur-Loire, commune qui jouxte Tours et qui accueille déjà depuis sept ans la manifestation "Le chapiteau du livre", destinée au grand public. De sorte que Christiane Pérez a le sentiment d'avoir été empêchée de mener à bien son idée.

Après des études de langues à l’Université François Rabelais de Tours et une maîtrise en Sciences de l’information à l’Université Paris 8, Christiane Pérez a poursuivi son chemin professionnel à Paris. Elle a développé plusieurs projets culturels, à la Cité internationale universitaire de Paris et comme responsable éditorial du Dictionnaire universel des créatrices (3 volumes parus fin 2013 aux éditions Des femmes), sous la direction scientifique de Béatrice Didier (ENS-Ulm).

Christiane Pérez souhaite désormais proposer ailleurs son festival pluridisciplinaire, conçu autour des mots. Tours, cœur historique du "beau parler" selon Alfred de Vigny, n'a pas voulu l'entendre.

Thématiques

close

S’abonner à #La Lettre