Un nouveau bureau pour l’ABD | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 31.10.2019 à 16h41 (mis à jour le 31.10.2019 à 17h00) Bibliothèques

Un nouveau bureau pour l’ABD

Anne-Marie Bock et Céline Ménéghin assurent désormais la co-présidence de l’Association des bibliothécaires départementaux qui a élu, lundi 28 octobre, son nouveau bureau.
 

L’Association des bibliothécaires départementaux (ABD) a désigné, lundi 28 octobre, son nouveau bureau. Conformément au principe de co-présidence adopté lors de la réforme de ses statuts en 2017, l’ABD a désigné à sa tête deux co-présidentes, Anne-Marie Bock, directrice de la Bibliothèque départementale du Bas-Rhin, qui entame ainsi son second mandat, et Céline Ménéghin, directrice de la Bibliothèque départementale du Loir-et-Cher, qui succède à Xavier Coutau, parti de l’ABD et de la direction de la Bibliothèque départementale d’Eure-et-Loir en mai dernier.
 
Les deux co-présidentes sont entourées de Christel Belin (Isère) et Mathilde Chauvigné (Indre-et-Loire) au secrétariat, ainsi que de Laurent Ronsin-Ménerat (Morbihan) et Alain Duperrier (Gironde) aux postes de trésoriers.
 
Le conseil d’administration accueille quatre nouveaux membres : Cyril Clavel (Seine-et-Marne), Céline Cadieu-Dumont (Rhône), François Epinard (directeur de Savoie-biblio) et Blaise Mijoul (Hautes-Alpes).

Un état d'esprit
 
Organisée de manière très collégiale, l’Association des bibliothécaires départementaux anime également plusieurs groupes de travail thématiques : Action culturelle, Formation, Evaluation, Ingénierie territoriale et développement local, Site Internet, Vie associative. Tout nouvellement créé, ce groupe a pour mission l’accueil des nouveaux membres et plus globalement des nouveaux directeurs qui entrent en fonction, la gestion de la newsletter et de la liste de discussion.

« L’ABD n’est pas seulement une association mais un état d’esprit, souligne Anne-Marie Bock. Nous avons eu envie de mieux structurer l’accueil des nouveaux professionnels et des nouveaux adhérents et d’élaborer une démarche spécifique à leur intention ».

L’association réfléchit également à la création d’un groupe Culture numérique. « Nous avons vu tout l’intérêt que suscite ce domaine lors du forum organisé pendant les dernières journées d’étude, baptisé Lab’d et qui présentait dix-neuf initiatives, dont beaucoup dans le domaine numérique, explique Céline Ménéghin. Nous aimerions poursuivre les échanges sur ces sujets tout au long de l’année avec d’autres outils ».

Une nouvelle typologie
 
Plusieurs gros chantiers attendent l’association dans les mois à venir. L’ABD a notamment validé, lors des discussions du 28 octobre, la nouvelle version de la typologie utilisée par les bibliothèques départementales pour qualifier les équipements de lecture publique de leurs réseaux. Cette nouvelle typologie avait été présentée pendant les dernières journées professionnelles de l’ABD à Grenoble en septembre. Elle est le fruit d’un travail mené conjointement par le groupe Evaluation de l’ABD, l’Observatoire de la lecture publique du ministère de la Culture, et le cabinet d’études TMO Régions.

« Cette nouvelle typologie permettra, à terme, d’avoir une meilleure vision des bibliothèques du territoire, estime Céline Ménéghin. Nous allons la présenter aux deux autres associations de bibliothécaires concernées, l’Association des bibliothécaires de France et l’Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, et poursuivre le travail de réflexion en lien avec elles et l’ensemble des interlocuteurs impliqués ».
 
Les assises nationales de la formation, programmées par le ministère de la Culture au printemps 2020, et la réflexion autour d’une loi nationale sur les bibliothèques, toujours en cours, devraient également mobiliser l’Association des bibliothécaires départementaux.
 
J'y vois un signe de reconnaissance. Anne-Marie Bock


« Nous sommes de plus en plus sollicités sur divers sujets à l’échelle nationale, comme la Nuit de lecture, la transition bibliographique. J’y vois un signe de reconnaissance, se réjouit Anne-Marie Bock. Le rapport d’Erik Orsenna a mis en lumière le rôle des bibliothèques de proximité. Le Grand Prix Livres Hebdo des bibliothèques met aussi régulièrement en avant des petits équipements et leur importance dans l’irrigation des territoires. Je crois que tout cela contribue à une meilleure prise de conscience chez les élus du rôle des équipements de lecture publique et des bibliothèques départementales qui accompagnent leur développement. »
 
Les prochaines journées d’étude de l’Association des bibliothécaires départementaux auront lieu du 14 au 16 septembre 2020 à Blois.
close

S’abonner à #La Lettre