Australie

Un livre pour enfants attaqué en justice par Jay-Z

Photo THE LITTLE HOMIE

Un livre pour enfants attaqué en justice par Jay-Z

Un livre faisant apprendre l'abécédaire avec les noms des stars du hip-hop et du rap est au cœur d'une procédure judiciaire. Jay-Z reproche l'usage en quatrième de couverture d'une strophe issue de l'une de ses chansons.

Par Vincy Thomas,
avec AFP,
Créé le 27.11.2019 à 17h18,
Mis à jour le 27.11.2019 à 18h00

Le rappeur Jay-Z poursuit un petit site internet marchand australien pour avoir utilisé son nom et une de ses chansons dans des livres pour enfants, selon The Age, journal australien.  Shawn Carter, plus connu sous son nom de scène Jay-Z, a engagé le 22 novembre une action en justice devant la cour fédérale australienne, accusant The Little Homie d'avoir enfreint le droit à la propriété intellectuelle.
 
Le quotidien australien affirme que, selon les avocats du chanteur, cette société a tiré profit de l'image du chanteur et utilisé les paroles de son chanson "99 Problems". Little Homie propose à l'achat un livre d'apprentissage et un carnet de coloriage pour enfants, dont le titre est "A B to Jay-Z". La dernière de couverture de ces deux abécédaires, qui se veulent d'"inspiration hip-hop", reprend une partie des paroles de la célèbre chanson du rappeur américain, selon une photo de ces livres affichée sur le site internet The Little Homie.  Sur chacune des pages de ces ouvrages figure un portrait d'une star du hip-hop et celui de Jay-Z apparait en dernière page, pour illustrer la lettre Z.
 
Selon The Age, le rappeur a demandé à cette société de mettre fin à la vente de ces livres en mars 2018 mais cette dernière a continué "délibérément et sciemment" d'utiliser son portrait et ses paroles.  L'uilisation du nom du rappeur, de son image et des paroles "a été calculée pour blesser, a blessé et continue de porter atteinte à la réputation et la bonne volonté de M. Carter", soutient l'accusation.
 
Le site marchand n'a pas encore déposé de défense et ses avocats n'ont pas souhaité faire de commentaires, tout comme les avocats de Jay-Z. L'affaire doit faire l'objet d'une première audience le 6 décembre.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités