Un hors-série des "Inrocks" présente les 50 meilleures BD franco-belges | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 18.01.2019 à 13h21 (mis à jour le 18.01.2019 à 16h15) Palmarès

Un hors-série des "Inrocks" présente les 50 meilleures BD franco-belges

Photo LES INROCKS

L’hebdomadaire culturel consacre un hors-série au meilleure de la bande-dessinée francophone.

Les Inrockuptibles font paraitre, vendredi 18 janvier, un numéro hors-série de 100 pages consacré aux "50 meilleures BD franco-belges" et tiré à 27 600 exemplaires. Ce supplément "offre un reflet fidèle, soit chaotique et protéiforme, de ce que la bande dessinée franco-belge peut offrir, écrit le journaliste BD Vincent Brunner dans son édito. Ce genre, que l’on a longtemps cru monolithique en raison de l’influence de la presse pour la jeunesse, est secoué depuis cinquante ans par des inspirations sociétales, autobiographiques, érotiques. Les jeunes générations d’auteurs tirent désormais leurs influences du manga ou du comics."
 
Le palmarès de l’hebdomadaire se subdivise en catégories thématiques : "Le souffle de l’aventure", "Par-delà le réel", "Humour noir et rire jaune", "L’imaginaire au pouvoir"… Au sommaire notamment, quelques grands classiques plus ou moins récents du 9e art à l’européenne, de La marque jaune d’Edgar P. Jacobs (Lombard, 1956) au tome 11 de Last Man de Bastien Vivès (Casterman, 2018), en passant par Persepolis de Marjane Satrapi (L’Association, 2000), la Trilogie Nikopol d’Enki Bilal (1980-1993, Casterman) ou encore Valérian de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières (Dargaud, 1970).
 
Le dernier hors-série des Inrocks consacré à la BD remonte à janvier 2018, lorsque l’hebdomadaire avait dressé sa liste des 80 meilleures BD d’auteurs américains.
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre