Festival

Un Festival d'Angoulême pas comme les autres

Le Fauve d'Angoulême pour le 42e FIBD - Photo LEWIS TRONDHEIM

Un Festival d'Angoulême pas comme les autres

Sécurité renforcée, Grand prix spécial, nouveau prix pour la liberté d'expression, exposition à la Cité de la BD, place rebaptisée, banderoles, album: Angoulême multiplie les hommages aux victimes de l'attentat du 7 janvier dernier.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec afp,
Créé le 27.01.2015 à 22h02,
Mis à jour le 27.01.2015 à 23h00

Le 43e Festival International de la bande dessinée d’Angoulême s’ouvre jeudi 29 janvier. Après l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier, la manifestation sera forcément teintée de gravité. La visite du Président de la république n’est toujours pas confirmée par les services de l’Elysée, mais François Hollande devrait venir inaugurer, en compagnie de la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin, l’exposition Charlie Hebdo à la cité internationale de la Bande dessinée. Cette exposition créée en un temps record est une "rétrospective" du journal satirique, de sa genèse au numéro du 7 janvier.
 
Une sécurité renforcée
 
Pour toutes ces raisons, Angoulême sera transformée en forteresse avec un dispositif de sécurité renforcé. Des renforts de police et de gendarmerie ainsi que des détecteurs de métaux ont été amenés dans la ville. "Il y a des bulles [chapiteaux, ndlr] qui ne présentent pas d'intérêt particulier, d'autres qui sont sensibles", a expliqué le préfet de la Charente Salvador Perez, citant notamment la présence de Catherine Meurisse, collaboratrice "rescapée" de Charlie Hebdo, dont un ouvrage est en sélection officielle.
 
Une place Charlie Hebdo
 
Charlie Hebdo sera omniprésent dans les esprits et dans la ville. Une quarantaine de "unes" de Charlie Hebdo seront aussi placardées dans les rues d'Angoulême, façon panneaux électoraux. Dès mercredi soir, le 28 janvier, une banderole géante sera déployée dès mercredi sur la façade de l'Hôtel de Ville qui accueille déjà le Fauve du Festival d’Angoulême « Je suis Charlie », créé par Lewis Trondheim, et les noms des douze personnes assassinées. Enfin, une place sera rebaptisée Charlie Hebdo dimanche. La Charente Libre affirme qu’il s’agit de l'esplanade située devant les bars qui font face aux Halles.

Deux prix, un album
 
Le FIBD a également bousculé son programme. Un Grand Prix spécial sera symboliquement attribué à la rédaction de Charlie Hebdo. Il sera attribué dès jeudi au journal "pour l'ensemble de son oeuvre". À cela s’ajoute un "Prix de la liberté d'expression", appelé à devenir pérenne, sera décerné "aux dessinateurs disparus".

L’album La BD est Charlie, ouvrage collectif et multi-éditeurs - Madrigall (Casterman, Fluide Glacial, Futuropolis, Denoël Graphic), Glénat/Vents d'ouest, Rue de Sèvres, Steinkis, Delcourt/Soleil, Panini et Média-participations (Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Urban Comics) - initié par le groupe BD du SNE sera vendu en avant-première au Festival. Il regroupe 183 dessins signés Blutch, Robert Crumb, Guy Delisle, Philippe Geluck, Manu Larcenet, René Pétillon, Loïc Sécheresse, Lewis Trondheim, Martin Vidberg ou encore Zep. L'intégralité des bénéfices sera reversée aux familles des victimes. Les contributions qui ne sont pas publiées dans le recueil le seront sur la page Facebook du Festival de la BD d'Angoulême, précise le syndicat

The Show must go on

200 000 visiteurs sont attendus durant ces quatre jours. Le Grand prix du Festival sera connu dimanche. Les trois finalistes sont l'auteur de mangas Katsuhiro Otomo, créateur de la série culte Akira, le scénariste britannique de comics Alan Moore, auteur de "Watchmen" et "V pour Vendetta" et le dessinateur et scénariste belge Hermann Huppen, dit Hermann. Neuf Fauves départageront 62 albums en compétition.

Côté expositions, on pourra voir celles sur l’œuvre de Bill Watterson, père de "Calvin et Hobbes" et Grand Prix en 2014, une rétrospective dédiée au mangaka Jirô Taniguchi, « Le Monde magique des Moomins » au Musée de la bande dessinée d'Angoulême, ou encore celles consacrées à Jack Kirby (1917-1994), créateur de Captain America, Hulk ou X-Men et au scénariste français Fabien Nury (Il était une fois en France, Tyler Cross, W.E.S.T...).

_______
Lire aussi notre dossier web: Charlie Hebdo: le monde de l'édition sous le choc

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités