Un comité consultatif pour le "Pass Culture" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 06.03.2018 à 17h46 (mis à jour le 06.03.2018 à 18h00) Politique culturelle

Un comité consultatif pour le "Pass Culture"

Françoise Nyssen - Photo OLIVIER DION

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a réuni pour la première fois, mardi 6 mars, une quarantaine d’acteurs du secteur culturel qui compose le comité d’orientation du futur Pass Culture.

Composé d’une quarantaine de personnes, le comité d’orientation du Pass Culture s’est réuni pour la première fois, mardi 6 mars, au ministère de la Culture, rue de Valois à Paris. La ministre Françoise Nyssen a abordé avec les artistes et élus présents certaines des modalités du dispositif d’accès à 500 euros de dépenses culturelles pour les jeunes, tels que la nature des offres proposées ainsi que sa durée d’utilisation.

Des personnalités du livre

Le comité regroupe des acteurs divers du secteur culturel. Concernant le monde du livre, la présidente de la Bibliothèque nationale de France Laurence Engel, le rappeur et écrivain Abd al Malik (Camus, l’art de la révolte, Fayard, 2016) ainsi que la comédienne et conseillère à la culture Rachel Khan, auteure du roman Les grandes et petites choses (Anne Carrière, 2016) rejoignent plusieurs personnalités du cinéma, du spectacle vivant, du monde de l’art et de la création numérique ont ainsi répondu présents, comme la réalisatrice Houda Benyamina, le Youtuber Fabrice de Boni (réalisateur de Et tout le monde s’en fout), ou encore Serge Lasvignes, président du Centre Georges-Pompidou, et Didier Fusillier, metteur en scène et président de l’Etablissement public de la Villette.
 
Au moins trois réunions du conseil d’orientation auront lieu d’ici l’été avant un lancement du dispositif prévu d’abord dans quatre départements (Guyane, Bas-Rhin, Hérault et Seine-Saint-Denis) en septembre. La ministre a indiqué qu’elle aborderait notamment "la possibilité de débloquer les 500 euros en plusieurs fois, par tranches d’activité, pour inciter les utilisateurs à diversifier leurs pratiques".
 
close

S’abonner à #La Lettre