Trierweiler : Olivier Bétourné dément Laurent Beccaria | Livres Hebdo

Par Christine Ferrand, le 16.09.2014 à 16h27 (mis à jour le 16.09.2014 à 17h57) - 4 commentaires Edition

Trierweiler : Olivier Bétourné dément Laurent Beccaria

Olivier Bétourné. - Photo © O. DION

Le P-DG des éditions du Seuil assure qu’il n’a pas été sollicité pour acquérir les droits de Merci pour ce moment contrairement à ce qu’affirme Laurent Beccaria. Pour l'agent littéraire Anna Jarota, Olivier Bétourné était intéressé. 

En réponse à la lettre de Laurent Beccaria publié sur Livreshebdo.fr, Olivier Bétourné précise dans un communiqué qu’il n’a pas participé à des enchères pour acquérir les droits du livre de Valérie Trierweiler, ni fait d’offre spontanée dans ce sens, contrairement à ce que laisse entendre le P-DG des Arènes qui écrit : “Toutes les maisons de documents se sont portées candidates à la publication, d’Albin Michel à Flammarion, en passant par Le Seuil, Fayard, Plon, Lattès, Robert Laffont, Stock, etc.”

A l’écart de ce vacarme
Le P-DG du Seuil précise : “Je m’étonne que Monsieur Laurent Beccaria, manifestement mal informé, s’autorise à mêler le nom des Editions du Seuil à la publication du livre de Madame Valérie Trierweiler”. Il ajoute : Je tiens absolument à ce que le nom de la maison que je dirige soit tenu à l’écart de ce vacarme”.
 
A la suite de la publication du communiqué d’Olivier Bétourné, l’agent littéraire Anna Jarota tient à préciser qu’elle a été invitée à déjeuner par le P-DG du Seuil peu de temps après avoir révélé qu’elle représentait Valérie Trierweiler. « C’était clair pour moi que nous déjeunions pour cela  et qu’Olivier Bétourné était intéressé », dit-elle, même si elle reconnaît n’avoir pas reçu d’offre formelle du Seuil.  « Nous avons déjeuné ensemble en effet, reconnaît Olivier Bétourné, mais Anna Jarota ne m’a parlé de l’éventualité du livre de Valérie Trierweiler qu’au moment de se quitter, en me disant d’ailleurs qu’il ne se ferait peut-être pas. »   

Livre cité (1)

Auteur cité (1)

Commentaire récent

“ Quel intérêt ? cette petite gueguerre germano-pratine n'intéresse personne si ce n'est ce petit monde qui se regarde le nombril. Sans démenti personne ne se serait arrêté plus que cela sur l... ” Marguerite il y a 5 ans à 09 h 54
close

S’abonner à #La Lettre