Religion

Le recrutement, en novembre dernier, de Véronique Baude comme directrice adjointe des éditions des Béatitudes, marque la volonté de l'éditeur religieux, diffusé et distribué par Salvator, de préparer son avenir. A ce poste, nouvellement créé, cette ancienne responsable commerciale de Canson, qui a aussi été coach professionnelle, assure notamment la supervision commerciale et la gestion des services généraux et devrait voir son périmètre d'activité bientôt élargi. « Elle pourrait prendre la relève de la maison avec notre équipe ; on a créé cette structure il y a 35 ans et je veux préparer la transition pour les 35 prochaines années », explique Claude Brenti. A 68 ans, le directeur général, qui a développé la maison avec sa femme, en charge de la littérature étrangère, songe à passer la main d'ici deux ou trois ans. « L'objectif est que la relève s'inscrive dans la continuité de ce que nous avons construit », précise-t-il. Soit un catalogue de près de 800 titres gravitant autour de trois grands axes éditoriaux : les ouvrages de formation spirituelle, les témoignages et les livres de présentation de la foi « participant à la nouvelle évangélisation ».

Pour préparer sa succession, Claude Brenti entend s'appuyer sur la douzaine de salariés travaillant pour cette SARL, implantée à Nouan-Le-Fuzelier (Loir-et-Cher), qui appartient à la Communauté des Béatitudes. « Nous avons trois responsables éditoriaux, qui vont prendre de plus en plus de responsabilités, notamment dans la recherche de nouveaux auteurs ; c'est un gros enjeu pour nous. »

Comme de nombreux éditeurs religieux, les Béatitudes cherchent en effet à renouveler leur catalogue d'auteurs pour faire face au vieillissement de ces derniers et séduire un lectorat plus jeune. Leur auteur à succès, le Père Jacques Philippe qui, a signé en 1991 le best-seller de la maison, Recherche la paix et poursuis-la (130 000 exemplaires écoulés), « passera un jour aussi la main ». Pour autant, Claude Brenti ne souhaite pas modifier le rythme de production annuelle - entre 30 et 40 titres - ni lésiner sur la qualité des textes édités. « Nous enregistrons 900 000 euros de chiffre d'affaires pour 2019, la maison se porte bien, nous n'avons pas le désir de gagner plus d'argent ». En 2020, la maison se lance dans de nouveaux formats suite à la reprise, en 2018, de Béatitude Productions, société éditrice de DVD et CD jusqu'alors gérée par la Communauté des Béatitudes. L'éditeur, qui proposait déjà des epubs, veut se développer dans le livre audio. Pauline Leduc

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités