Stéphane Audran, égérie de Claude Chabrol, est morte | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 27.03.2018 à 15h31 (mis à jour le 27.03.2018 à 16h00) Disparition

Stéphane Audran, égérie de Claude Chabrol, est morte

Stéphane Audran - Photo DR

L'actrice Stéphane Audran, primée à Berlin, et vedette de deux films oscarisés, n'a jamais écrit d'autobiographie. Elle est l'auteure d'un livre de bien-être, la lectrice d'un livre audio et elle a préfacé deux essais.

A l'âge de 85 ans, l'actrice Stéphane Audran nous quitte. Ancienne épouse et muse de Claude Chabrol, la comédienne avait tourné 25 films avec le réalisateur dont Les cousins, Les bonnes femmes, Les biches, qui lui valu un prix d'interprétation à Berlin, Le boucher et Violette Nozière, pour lequel elle avait obtenu un césar du meilleur second-rôle féminin. Son jeu discret et subtil, son élégance et sa distance l'ont aussi conduite à tourner pour Samuel Fuller, Claude Sautet (Vincent, François Paul et les autres), Bertrand Tavernier (Coup de torchon), Georges Lautner, Claude Miller et Anne Fontaine.

Une actrice remarquée

Stéphane Audran avait reçu le prix de la meilleure actrice aux "César" britanniques pour son rôle dans Le charme discret de la bourgeoisie de Luis Bunuel. Le film avait été distingué d'un Oscar du meilleur film en langue étrangère, tout comme Le Festin de Babette de Gabriel Axel, son dernier grand rôle, en cuisinière française exilée au Danemark. Elle avait prolongé le succès du film en lisant le roman d'origine de Karen Blixen, Le dîner de Babette (Des femmes-Antoinette Fouque, collection "La bibliothèque des voix", 2005).  On retrouve le texte de l'auteure danoise dans Le festin de Babette et autres contes (Folio, 2008).

Et une auteure discrète

Elle avait publié en 2009, au Cherche-Midi, Une autre façon de vivre, où elle racontait comment son chemin personnel l'a amenée à s'intéresser aux médecines alternatives et à une alimentation plus raisonnée, invitant le lecteur à voir la vie différemment, loin d'un mode de vie occidental trop souvent éloigné des vraies valeurs. Stéphane Audran avait également signé l'avant-propos de Belles et rebelles, les deux rives, une monographie retraçant le parcours de sept femmes nées en France aux origines maghrébines, parue aux éditions Bruno Leprince en 2011. Elle a aussi préfacé le livre de Sylvie Simon, Enfants indigo (Alphée, 2006).

On retrouvera l'actrice dans le film inachevé d'Orson Welles, The Other Side of the Wind, prochainement diffusé sur Netflix et probablement sélectionné au Festival de Cannes dans une version restaurée et intégrale. Les Cahiers du cinéma avait publié en 2005 le scénario du film, en coédition avec le Festival International du film de Locarno.

 
close

S’abonner à #La Lettre