Adaptation

La vie devant soi d'Emile Ajar, pseudonyme de Romain Gary va connaître une troisième version audiovisuelle, après le film de Moshé Mizrahi en 1977, avec Simone Signoret (Oscar du meilleur film en langue étrangère, César de la meilleure actrice), et un téléfilm avec Myriam Boyer en 2010. Cette fois-ci, c'est Sophia Loren, absente des écrans depuis dix ans, qui incarnera Madame Rosa, devant la caméra de son fils Edoardo Ponti.

La vita davanti a sé sera diffusé sur Netflix.

La vie devant soi avait valu à Romain Gary le Prix Goncourt en 1975 (son deuxième après Les racines du ciel en 1956). Le roman raconte l'histoire d'amour de Momo, un petit garçon arabe, pour une très vieille femme juive du nom de Rosa, hantée par sa déportation à Auschwitz et ancienne prostituée à Paris. Hébergée dans sa pension un peu "spéciale", il l'aidera à se cacher pour qu'elle ne meure pas à l'hôpital et lui tiendra compagnie jusqu'à la fin et même au-delà de la mort.

Publié au Mercure de France, le livre a été de nombreuses fois réédités, y ompris en poche chez Folio. La fiction a intégré l'an dernier le deuxième tome des Romans et récits de Romain Gary dans la Bibliothèque de la Pléiade. Par ailleurs, Manuele Fior l'a transposé en bande dessinée (Futuropolis, 2017).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités