Etude

Six chiffres clés du marché du livre en Europe

68 % des citoyens européens affirment avoir lu au moins un livre en 2013. - Photo O. DION

Six chiffres clés du marché du livre en Europe

L’industrie du livre en Europe a su résister à la crise économique, selon une étude du cabinet EY sur le marché européen de la culture.

J’achète l’article 1.50 €

Par Agathe Auproux,
Créé le 03.12.2014 à 17h04,
Mis à jour le 03.12.2014 à 21h45

Le secteur du livre en Europe se porte bien si l’on en croit le rapport sur l’état du marché des industries culturelles et créatives (ICC) européennes commandé au cabinet d'études EY par le Groupement européen des sociétés d’auteurs et de compositeurs (GESAC) et rendu public le 1er décembre 2014, dont nous extrayons six chiffres clés :

646 125. C’est le nombre d'emplois créés par l’industrie du livre en 2012 en Europe (hors imprimeurs, graphistes et autres “emplois indirects” désignés comme tels par le cabinet d’étude). Parmi eux, on compte 150000 auteurs. A titre comparatif, le secteur de la presse employait 483678 personnes en 2012, celui de la musique 1168000.

36,258 milliards d’euros. C’est volume d’activité du marché du livre en 2012 au sein de l'ensemble des ICC qui pesaient au total 535,9 milliards d’euros sur la même période. Le livre se place ainsi au 5e rang des 11 secteurs étudiés. Il devance la musique et le cinéma (respectivement 25,3 milliards et 17,3 milliards d’euros) comme les jeux vidéo (16 milliards d’euros), mais se place derrière la presse (70,8 milliards d’euros) et la télévision (90 milliards d’euros).

68 %. C’est la part des citoyens européens qui affirment avoir lu au moins une fois un livre au cours de l'année 2013. Ce résultat place la lecture de livres en seconde position des activités culturelles les plus communes en Europe, derrière la consommation de programmes culturels à la télévision ou à la radio.

3 %. C’est la part des ventes de livres numériques dans les ventes totales de livres en Europe en 2013. Les consommateurs européens sont plus lents que les consommateurs américains dans l’adoption de l'ebook, puisque 1 américain sur 4 lit des livres numériques, dont les ventes s'élevaient fin 2012 à 20% des ventes globales de livres.

15 à 20 %. C'est la part que représentent l’impression, le stockage et la distribution dans le coût total d’un livre papier aujourd’hui en Europe. Les autres coûts, des dépenses éditoriales au marketing, ne différent pas entre le livre numérique et le livre papier.

35 %. C’est le pourcentage de consommateurs européens ayant déjà acheté un livre sur Internet. Le livre est le produit le plus acheté en ligne. En comparaison, 25% des consommateurs européens achètent sur internet des tickets de concert ou de festival, qui se situent au 7e rang des articles les plus achetés en ligne.

Commentaires (2)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
M

Michèle Bayar

il y a 5 ans à 19 h 42

Sur les 150000auteurs recensès au titre "emploi", combien sont salariés, combien rémunérés en droits d'auteur, combien autopubliés ? Merci d'une réponse :)


G

Géraldine

il y a 5 ans à 08 h 49

Je partage l'avis de Michèle. Des emplois créés en tant qu'auteur ??? Que cela signifie-t-il ? Des enquêtes, encore des enquêtes. Pour dire quoi, véritablement ???


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités