Salon du livre de Paris : chamboule-tout au Salon | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 04.09.2015 Salon du livre de Paris

Salon du livre de Paris : chamboule-tout au Salon

L’entrée du Parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris, où chaque année se déroule le Salon du livre de Paris. - Photo OLIVIER DION

Pendant l’été, les futurs exposants du Salon du livre de Paris ont subrepticement découvert, avec le formulaire d’inscription qui leur a été envoyé, les dates de sa prochaine édition et un changement majeur : la suppression de la journée du lundi jusqu’alors dédiée aux professionnels. La manifestation revient à un format sur cinq jours au lieu de quatre, avec une inauguration le mardi soir et une ouverture dès le mercredi pour permettre l’accueil des enfants. Le Salon du livre de Paris se tiendra donc porte de Versailles du 16 au 20 mars 2016.

Une matinée professionnelle pourrait être réintroduite le jeudi ou le vendredi. Le conditionnel est de mise car le Syndicat national de l’édition, organisateur de l’événement, n’a pas validé officiellement ces dates et ne s’exprimera pas avant une réunion consacrée au Salon du livre qui se tiendra la semaine prochaine.

A l’issue de la dernière édition de la manifestation, boudée notamment par le groupe Hachette, une réflexion sur son concept avait été lancée, avec l’hypothèse, finalement abandonnée, d’un déménagement au Grand Palais (1). Reed Expo, prestataire du SNE pour l’organisation du Salon, lui a fait de nouvelles propositions. Laurence Paul-Keller, directrice de la division Art & édition de Reed, a repris en direct le commissariat général de la manifestation, en remplacement de Bertrand Morisset, qui continue cependant de coordonner l’équipe d’organisation en tant que directeur du développement. Pour donner une unité éditoriale à la programmation, qui pourrait se déployer dans et hors les murs de la manifestation, une direction artistique a été créée, pour laquelle Evelyn Prawidlo est pressentie. Autrefois attachée de presse, notamment pour le Salon du livre de Paris, elle est aujourd’hui conseillère littéraire, codirectrice des Correspondances de Manosque et chargée de mission à la Société des gens de lettres (SGDL).

La mise en place de ce nouveau dispositif est toutefois suspendue à la renégociation du contrat qui unit le SNE à son prestataire Reed. Il arrive à échéance en 2016 et, d’après nos informations, pour s’engager sur une large refonte du Salon, Reed souhaite voir ce contrat prolongé pour une durée de trois à cinq ans. Anne-Laure Walter

(1) Voir LH 1035, 27.3.2015, p. 18-19.

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre