Retour au polar pour le juge Halphen | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 02.06.2020 à 13h08 (mis à jour le 02.06.2020 à 14h00) A paraître

Retour au polar pour le juge Halphen

Eric Halphen

Après 10 ans d’absence, le célèbre juge Eric Halphen reprend du service avec La faiblesse du Maillon, programmé le 3 juin chez Rivages. 

Le nouveau polar d’Eric Halphen, La faiblesse du maillon (Rivages), devait initialement paraître en mai, à l’occasion des élections municipales. Et pour cause, l’intrigue se déroule pendant une campagne électorale tandis qu’un certain nombre de personnages rappellent étrangement des acteurs du monde politique actuel. Coronavirus oblige, le titre a été décalé au 3 juin par l’éditeur.

Ce roman marque le retour au polar du juge Halphen, dix ans après son dernier roman noir, La piste du temps (Rivages, 2010). Il signe aussi, pour ses lecteurs, des retrouvailles  avec deux de ses personnages précédemment développés, le juge Barth et son complice, Bizek. La carrière d’Eric Halphen, juge anti-corruption, a de quoi nourrir et étoffer ses textes. Ce magistrat qui siège à la cour d’appel de Paris a été juge d’instruction durant près de 15 ans et fût notamment en charge de plusieurs retentissantes affaires politico-financières comme celle des HLM de Paris. Co-fondateur en 2002 de l’association Anticor, il a été par deux fois candidat malheureux aux élections législatives (2002 pour le Pôle républicain de Jean-Pierre Chevènement et 2017 pour La République en Marche).

Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages. Des romans (Bouillotes, Gallimard, 1999), nouvelles ( Nouvelles mêlées, Gallimard, 2003), romans policiers (Maquillages, Rivages, 2007 et en 2010 chez le même éditeur, La piste du temps) récits, ( l’explosif Sept ans de solitude, Denöel, 2002 ou Au lieu des larmes, Stock, 2004) ou encore une biographie littéraire avec Mitterrand, ombres et lumières (Scali, 2005).
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre