Un premier roman par jour

"Rétine" de Théo Casciani chez P.O.L

Photo DR/POL

"Rétine" de Théo Casciani chez P.O.L

Pendant l’été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Avec Rétine, Théo Casciani nous livre le récit d’un homme qui appréhende sa propre histoire à travers son regard.
 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 28.07.2019 à 10h00,
Mis à jour le 28.07.2019 à 10h00

Dès les premières lignes du roman, le lecteur est embarqué à bord d’un avion avec le narrateur et suit la scène à travers son regard : "Voyant l’avion glisser sur les vitres de la tour, je me livre aux images qui submergent mon regard ».

Entre Paris, Kyoto et Berlin, ce premier roman, prévu pour le 22 août chez P.O.L narre l'histoire d'une rupture amoureuse à distance, par l'intermédiaire de Skype. Confronté à la saturation visuelle contemporaine, le narrateur passe des préparatifs d’une exposition de l’artiste Dominique Gonzalez-Foerster (DGF) au Japon, à laquelle il participe, jusqu’à la quête de son amour, Hitomi, dans un Berlin plongé dans une ambiance insurrectionnelle, à l’occasion des festivités des 30 ans de la chute du Mur. Il apprend à se démettre de corps et de territoires dont il n’a que l’image pour faire l’expérience de son propre regard, et accepter la fin de son histoire d’amour. Tout semble mystérieusement rater ou échouer.

Théo Casciani est originaire de Belgique. Il a 24 ans. Après avoir étudié les sciences sociales à Paris, il vit et travaille entre Marseille et le Japon. Ses travaux littéraires et plastiques ont été présentés dans diverses institutions telles que Nuit Blanche Kyoto, Actoral, la Cambre et sont visibles sur son site.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités