Avec Serge Gainsbourg, Michel Berger est sans aucun doute le producteur et compositeur qui aura le plus transformé la chanson française entre les années 60 et 70. Il a révélé Véronique Sanson, fait renaître Françoise Hardy et France Gall, inscrit Starmania au panthéon de la comédie musicale. L'auteur de Quelque chose de Tennessee (en hommage au dramaturge américain) aura écrit plus de 200 chansons qui continuent d'être diffusées inlassablement sur les radios.

20 ans après sa mort, le 2 août 1992, à l'âge de 44 ans, cet artiste prolifique et passionné, né d'un des plus grands néphrologues du monde (et créateur de la réanimation artificielle) et d'une concertiste, continue d'inspirer les essayistes.

Sa veuve France Gall s'apprête, avec Thierry Boccon-Gibod a édité le 6 septembre Michel Berger : haute fidélité (Fetjaine). La biographie est illustrée par des documents inédits (photos, manuscrits) et accompagnés de souvenirs évoqués par sa femme, qui prépare actuellement un spectacle autour de chansons de Berger.

Yves Bigot, ancien journaliste à Libération et qui fut en charge des articles liés à la disparition du musicien, complice lointain du couple Berger-Gall, a écrit un portrait détaillé, émaillé d'analyses sur sa musiques et de révélations sur sa vie privée, dans Quelque chose en nous de Michel Berger (Don Quichotte, paru en mai). A partir de ses propres documents, interviews, témoignages (parfois anonymes), Bigot retrace 30 ans d'une vie mais aussi d'une industrie, celle du disque.

Dans Sur les pas de France Gall et Michel Berger : le road-book d'une groupie, sous la forme d'un journal illustré de ses photographies et d'autres souvenirs, Descartes & Cie publie le témoignage d'une groupie, Murielle Bisson, avec la collaboration de Patricia Martoglio, sur sa rencontre avec les artistes qu'elle admire, sa manière de les voir et la façon dont elle est devenue l'une de leurs proches. Le livre, édité en juin, est préfacé par France Gall.

Alain Wodrasck a aussi publié en juin chez Hugo Image une biographie plus classique, Michel Berger : libre dans sa tête, ponctuée de documents visuels méconnus du publics. Il avait déjà écrit France Gall : muse et musicienne (D. Carpentier, 2010).

Par ailleurs, en poche, J'ai lu a sorti en mars Michel Berger : l'étoile au coeur brisé (paru chez Flammarion en 2009), de Grégoire Collard et Alain Morel, biographie complète (avec quelques révélations) sous forme de portrait.

On peut enfin signaler Destins brisés : 50 stars de la musique entrées trop tôt dans la légende, à paraître chez La Renaissance du livre le 17 octobre prochain. Cette compilation de Brice Depasse évoque les parcours de Berger, mais également de Lennon, Mercury, Hendrix, Brel et Morrisson.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités