Québec : les ventes de livres continuent de reculer | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 28.09.2015 à 16h13 (mis à jour le 28.09.2015 à 16h59) Marché du livre

Québec : les ventes de livres continuent de reculer

La librairie Raffin à Montréal

Après une chute de 9,5% en 2014, les ventes de livres neufs au Québec ont encore reculé de 7% lors du premier trimestre de l'année 2015, d'après les dernières données de l'Observatoire de la culture et des communications du Québec. 

Mauvaise nouvelle pour l'industrie du livre québécois : les derniers chiffres de l'Observatoire de la culture et des communications (OCCQ), révélés le 18 septembre par le biais de l'Institut de la statistique du Québec, indiquent une baisse de 7,1% des ventes totales de livres neufs par rapport au premier semestre 2014. Elles se situent de fait à leur niveau le plus bas depuis 2001, date de la création des indicateurs d'évaluation du marché du livre au Québec.  

"Dans l'ensemble, on peut dire que le marché du livre au Québec s'est fortement contracté (...). A l'exception des distributeurs, tous les secteurs sont en baisse, en particulier les “autres points de vente” (36,4%), les grandes surfaces (9,4%) et les librairies indépendantes (7,3%)", indique Benoît Allaire, statisticien chargé de projet à l'OCCQ, dans son dernier rapport. 

En 2014, les ventes de livres neufs dans la Belle province avaient déjà chuté de 9,5% par rapport à 2013, à 622,42 millions de dollars canadiens (477,1 millions d'euros). Sur les cinq dernières années, le marché du livre québécois n'a cessé de se contracter, à l'exception de la hausse de 1,5% qu'avaient connu les ventes de livres neufs entre 2012 et 2013.




close

S’abonner à #La Lettre