Technologie

Première démonstration d'usage de la DRM LCP à l'EPUB Summit

Première démonstration d'usage de la DRM LCP à l'EPUB Summit

Le système de protection de livres numériques mis au point par l'EDR Lab a été présenté en fonctionnement réel lors de l'EPUB Summit à Bruxelles.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
à Bruxelles,
Créé le 11.03.2017 à 08h51,
Mis à jour le 11.03.2017 à 09h00

C'est simple, et c'est l'objectif pour le lecteur : l'achat d'un livre numérique au format EPUB3, protégé par le système de gestion de droits (DRM) LCP mis au point par l'EDR Lab ne nécessite qu'un mot de passe, rentré une seule fois, pour ouvrir le fichier sur une liseuse. La démonstration en a été faite lors de la seconde journée de l'EPUB Summit, organisé les 9 et 10 mars à Bruxelles, pour exposer les développements autour de l'EPUB3 et de LCP, tous deux en open source et garantissant l'interopérabilité des fichiers.

EPagine et TEA se sont associés pour le test d'achat et de lecture : le premier a décliné pour l'occasion une variante de sa librairie numérique, lcp.epagine.fr, proposant des livres protégés par la nouvelle DRM. Lors de son premier achat, le client choisit un mot de passe en répondant à une question (quel est votre premier livre, votre préféré, etc.).

Plus simple qu'Adobe

Le paiement génère un lien de téléchargement qui permet d'importer le livre, en l'occurence sur une liseuse TEA reliée au PC, et dont le système d'exploitation est complété du logiciel permettant de lire le fichier protégé. Un clic sur la couverture du livre ouvre une fenêtre demandant le mot de passe, et sa saisie ouvre le fichier. Il n'est plus nécessaire ensuite pour la lecture sur le même appareil. L'ensemble est beaucoup plus simple que le système d'Adobe, souvent décourageant dans son processus d'authentification initiale.

Plus souple qu'Adobe

Pour le prêt en bibliothèque, le test est effectué par Dilipret, une version de démonstration d'un portail de prêt développée par Dilicom, opérateur technique de PNB (Prêt numérique en bibliothèque). Le lecteur enregistré sur le portail choisit un livre, qu'il télécharge via un lien et ouvre via un mot de passe. Outre la protection du fichier, LCP sert dans ce cas à déterminer la durée d'utilisation du livre numérique, avec deux fonctions nouvelles par rapport à Adobe : le retour du livre avant la date de fin du prêt, ou la prolongation sans consommation d'un nouveau crédit de prêt.

Plus souple, cette solution est aussi bien moins coûteuse que celle d'Adobe, et permettra aux distributeurs et éditeurs de livres numériques utilisant des systèmes de protection d'économiser des dizaines de milliers d'euros.

D'autres initiatives


Avant cette démonstration, plusieurs nouvelles entreprises de prêt, vente ou club de livres numériques avaient exposé leurs projets et ambitions. En Scandinavie, le marché du livre audio paraît très prometteur selon Bokbasen. A partir des Pays-Bas, Bookchoice veut étendre en Europe un club de livres numériques et audio à très bas prix (3,99 euros par mois, pour 8 à 10 livres). A partir de Francfort, le distributeur Bookwire étend son service aux éditeurs dans le monde entier. En Italie, à partir de sa première activité de service de prêt pour les bibliothèques, MLOL se lance dans un système d'abonnement pour les particuliers.

Cette seconde journée a aussi permis d'évoquer les discussions avec la Commission européenne sur les projets de directive (copyright, géoblocage, accessibilité) en cours de discussion, et vivement discutés à Bruxelles par la fédération européenne des éditeurs et celle des libraires.
Au coeur de l'EPUB3, l'accessibilité au livre numérique pour les handicapés a également fait l'objet de plusieurs présentations. Un représentant du groupement EDUPUB (EPUB3 avec spécificités pour l'édition scolaire) a fait le point sur les objectifs de relance de cette solution.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités