Premier bilan pour le programme franco-turc de traduction

Centre cutlurel de Yapi Kredi

Premier bilan pour le programme franco-turc de traduction

Les premiers échanges de traducteurs franco-turcs déboucheront sur la parution de deux anthologies de textes littéraires, l'une en France chez Galaade, et l'autre en Turquie chez Yapi Kredi.

J’achète l’article 1.50 €

Par Catherine Andreucci,
avec ca,
Créé le 16.07.2012 à 00h00,
Mis à jour le 16.07.2012 à 00h00

La première session du programme d'échange de traducteurs turcs et français, mis en place par le ministère de la Culture et du tourisme de la République de Turquie et le Centre national du livre (CNL), donnera lieu à la publication de deux anthologies de textes contemporains et classiques.

En France, Galaade publiera en 2013 un volume réunissant dix textes de Ayfer Tunç, Ali Sabahattin, Murathan Mungan, Hakan Günday, Mario Levi, Agaoglu, Ilhan, Uyurkulak, Furuzan et Sait-Faik.
En Turquie, l'anthologie paraîtra cet automne chez Yapi Kredi, avec des textes de Michel Tournier, Claude Pujade-Renaud, Leïla Sebbar, Annie Saumont, J.M.G. Le Clézio, Romain Gary, Marcel Proust, Serge Gainsbourg, Agota Kristof et Honoré de Balzac.

Deux ateliers de deux semaines, l'un en novembre 2011 dans les environs d'Istanbul et le second à Paris qui s'est terminé le 13 juillet, ont réuni 5 traducteurs turcs et 5 traducteurs français sous la houlette de Rosie Pinhas-Delpuech, écrivaine d'origine turque et de langue française et traductrice de l'hébreu, et de Inal Tanju, directrice de l'Ecole supérieure de langues étrangères appliquées à Ankara. « Nous avons travaillé selon la « méthode Goldschmidt » : le matin, chacun travaille à son texte, l'après-midi, chaque traduction est lancée à tour de rôle dans le groupe soudé et bienveillant, qui la critique, explique Rosie Pinhas-Delpuech. En quelque sorte, nos textes sont un peu collectifs. »

Initié en mars 2011 au Salon du livre de Paris par le CNL et la direction générale des bibliothèques et des publications du ministère de la Culture et du Tourisme de Turquie, ce programme d'échanges durera trois ans.

Par ailleurs, le CNL, qui a expérimenté avec succès son Ecole de traduction littéraire entre avril et juin, devrait décider de l'ouverture de la première session de deux ans à partir de janvier 2013, sur des principes plébiscités par les étudiants et les intervenants : une formation multilingue et professionnelle à la pratique de la traduction pour 15 étudiants, par des traducteurs et des intervenants du monde de l'édition.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités