Paula Hawkins de retour au top | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 21.06.2017 à 16h15 (mis à jour le 21.06.2017 à 17h00) meilleures ventes

Paula Hawkins de retour au top

Paula Hawkins - Photo ARILD VAGEN/CC BY SA 4.0

Tiré à 230000 exemplaires, Au fond de l’eau, le nouveau roman de l’auteure de La fille du train, fait une percée parmi les meilleures ventes de livres.

Au fond de l’eau, le nouveau thriller de Paula Hawkins –l’auteure de La fille du train–, arrive en 7e position du Top 20 GFK/ Livres Hebdo tous genres confondus, pour la semaine du 12 au 18 juin. Sonatine l’a tiré à 230000 exemplaires pour sa sortie le 8 juin.

Le roman brosse le portrait de trois femmes qui se battent pour être elles-mêmes. Julia, l’héroïne, n’a pas voulu répondre à l’appel de sa sœur Nel mais quand le corps de Nel est retrouvé dans la rivière, elle est obligée de revenir dans sa ville natale pour enquêter, se confrontant à la fois à sa nièce de quinze ans, Lena, qu’elle ne connaît pas, et à un lourd passé qu’elle a toujours fui.  

On retrouve aussi La fille du train en Pocket à la 9e place du classement des ventes de livres en poche. Le livre, qui a été adapté au cinéma à l’automne dernier, approche les 600000 ventes depuis septembre 2016 dans ce format. Il totalise 1,25 million de ventes en France et 20 millions dans le monde.

Au fond de l’eau est l’unique entrée de la semaine dans le palmarès qui reste extrêmement stable, dominé par les mêmes titres que la semaine dernière. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano, en Pocket, est toujours numéro 1; Quand sort la recluse de Fred Vargas (Flammarion), numéro 2; Le temps est assassin de Michel Bussi (Pocket), numéro 3 et La fille de Brooklyn de Guillaume Musso (Pocket), numéro 4. Un appartement à Paris, le nouveau roman de Guillaume Musso (XO), remonte de la 8e à la 5e place et La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben (Les Arènes), qui a bénéficié d’une campagne d’affichage dans le métro parisien, se hisse de la 15e à la 6e.
close

S’abonner à #La Lettre