Diagnostic à haut risque

SCIENCE

« C'est mon identité », dit Patrick Guillain. Issu d'une famille de biologistes, avec une mère prof de maths, un père informaticien fondu de physique, il a « toujours été un scientifique ». Mais, à l'origine, il voulait devenir journaliste scientifique, par goût pour l'écriture, ainsi que pour la transmission. « Cela ne s'est pas fait », explique-t-il, mais, de fait, il a assouvi son désir de vulgarisation dans ses romans.

Diagnostic à haut risque, résumé

Diagnostic à haut risque poursuit les aventures médico-policières de Samuel, volontaire envoyé par l’Institut Pasteur en 2014-2015 au fin fond de la Guinée forestière pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Une mission à haut risque : le 31 janvier 2015, lui et son collègue Romain de la Croix-Rouge sont enlevés avec leur chauffeur par des terroristes. Au point que le commandant Nicolle de la DGSI débarque pour essayer de les sauver. Volontairement embrouillé, à l’américaine, ce roman est efficace et inquiétant à la fois. Même si, précise l’auteu r, il a été écrit avant l’actuelle pandémie de Covid.

VIRUS

Dès ses études, il s'est spécialisé en microbiologie, dans le domaine des « bactéries, virus et autres joyeusetés pathogènes ». En 2006, il effectue un stage de master à l'Institut Pasteur. Il y revient en 2012, au sein de la CIBU (Cellule d'intervention biologique d'urgence). Chercheur, certes, mais aussi homme de terrain. Après un volontariat en Guinée-Conakry pendant l'épidémie d'Ebola, il se rend à Madagascar pour lutter contre la peste pulmonaire, et en Guyane contre la Covid. Sa mission, non pas soigner, mais « établir des diagnostics, mettre en place des outils, préparer les labos et les pays à réagir ». Un métier d'avenir...

ROMANS

Guillain est l'un des rares scientifiques à avoir pris plaisir à rédiger sa thèse ! L'écriture l'a toujours titillé. En 2014, il a décidé de se lancer dans une série de romans, afin de « prendre de la distance avec [son] métier », mais tout en restant dans son univers. D'où Le semeur de mort, son premier polar, paru à L'Aube en 2018. Le héros, Samuel Laveran, est un peu son double, « en plus sombre ». Mais il prévient, dans un avertissement valable pour tous les volumes à venir de la série, qu'il ne mélange pas l'aspect professionnel et le romanesque : « J'utilise mes connaissances mais je ne relate pas une réalité ». D'ailleurs, à l'Institut Pasteur, il est tenu au devoir de réserve. « Mes collègues ont d'abord relu les passages qui les concernent, raconte-t-il. Et ils sont devenus fans du roman ! »

CAMUS

« Durant le premier confinement, raconte Patrick Guillain, j'ai relu La peste, comme tout le monde. Au premier degré, et dans le contexte que nous vivions. J'ai retrouvé dans le roman des situations que j'avais vues ou vécues, et dans ses personnages des gens que j'avais connus dans certaines circonstances. L'Oran en quarantaine de Camus a fait résonner plein de choses en moi. La peste est vraiment un livre universel. »

Patrick Guillain en dates

1980 Naissance à Paris, 13e
2005 Découvre la recherche fondamentale à l’hôpital Necker. 
2009 Thèse en microbiologie sur la méningite bactérienne. 
2015 Épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, volontaire en Guinée-Conakry. 
2018 Publie son premier roman, Le semeur de mort.

HUMAIN

C'est ce qui le passionne dans son métier, et qu'il a placé au cœur de ses romans. « Durant une épidémie, quelque chose que l'Occident avait complètement oublié depuis un siècle, la réaction des gens est fascinante : peur, courage, solidarité... Ils se révèlent alors capables du meilleur comme du pire ». Quant à la Covid, « elle a remis en évidence », selon lui, « l'absolue nécessité des vaccins ».

Patrick Guillain
Diagnostic à haut risque
Éditions de l’Aube
Tirage: 1 500 ex.
Prix: 19,90 € ; 376 p.
ISBN: 9782815942317

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités