Librairie

"Je suis prête à me lancer dans cette aventure". Le rêve de Juliette Psaume se réalise. En plein coeur du neuvième arrondissement de Paris, la libraire a ouvert les portes de la librairie jeunesse inclusive, Le Guillemet. Située 8 rue de Douai, dans le quarier de Pigalle, elle reçoit du public depuis le 2 mars. 

Diplomée d'un master en littérature pour la jeunesse, à l'université du Mans, Juliette Psaume gère la boutique qui compte près de 4000 références. Pour ouvrir Le Guillemet, un projet qu'elle a "en tête depuis longtemps" comme elle le précise à Livres Hebdo, la libraire, qui s'est engagée depuis de nombreuses années dans l'accès à la lecture pour les jeunes, a suivi une formation à l'Institut National de Formation des Libraires.  

Mais le lancement de sa librairie inclusive contribuant à favoriser l’accès des jeunes à la lecture n'a pas été simple. "Les institutions étaient un peu plus frileux du fait de mon projet qui était spécifique et spécialisé." Finalement, elle a pu obtenir le soutien de sa banque, qui lui a permis de démarrer avec "les moyens du bord". 
 

Photo TIPHAINE GIRAUD


Une librairie ouverte à toutes et à tous

La libraire a décidé de consacrer la majorité de sa surface à des livres jeunesse, de la petite enfance aux jeunes adultes. Les clients pourront y trouver une offre éclectique d'albums, de documentaires, des livres jeux, des romans, des BD, des mangas. " L'ensemble des ouvrages proposés répond à tous les goûts et valorise la richesse de la littérature jeunesse." ajoute Juliette Psaume

Elle avait à coeur d'être une librairie engagée dans la lecture pour tous. Le Guillemet souhaite accueillir tous les publics, à la fois "les dévoreurs de livres, qui sont passionnés et qui lisent beaucoup. Mais aussi les petits lecteurs et ceux qui ont des difficultés d'apprentissage ou des difficultés d'accès à la lecture parce qu'ils sont porteurs de troubles dyslexiques". Ainsi, l'établissement met à disposition de nombreux romans adaptés pour les personnes atteintes de troubles cognitifs spécifiques (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie...) et envisage de proposer des ateliers et des tables rondes sur les thèmes de l’accès à la lecture. Les parents trouveront aussi du matériel et des supports pédagogiques spécifiques pour soutenir leurs enfants. 

Quelques heures après son ouverture, la responsable s'imagine déjà agrandir son espace. Elle envisage aussi de "faire des aménagements supplémentaires pour renforcer mon offre et avoir des rayons plus étoffés."
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités