Paris

Poursuivant ses expérimentations autour de l’utilisation du "serious game" à des fins pédagogiques (1), la bibliothèque de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), sur le site de Jussieu, à Paris, organisait les 10 et 11 juin derniers une "serious game jam". L’objectif : rassembler des participants de différents horizons (enseignants, étudiants, personnels administratifs, bibliothécaires) et les faire plancher pendant deux jours sur la création d’un jeu autour des sciences de l’information.

Répartis en trois groupes, les 18 participants, guidés par trois ingénieurs pédagogiques, ont élaboré des scénarios visant à aborder quatre compétences sélectionnées dans le "Référentiel de compétences informationnelles", document qui sert de base aux TD de méthodologie documentaire organisés par la BU : se repérer dans la bibliothèque, évaluer la fiabilité d’une information, comprendre la complémentarité des outils, bien citer ses sources. Dans chaque histoire - une évasion catastrophe de la tour de Jussieu, un voyage dans le temps ou encore les aventures d’un dinosaure dont l’œuf a éclos dans une bibliothèque -, le joueur doit recourir à la recherche documentaire pour progresser dans le jeu et gagner. "Dans les TD de recherche documentaire classique, on s’ennuie, souligne Sebastian, moniteur doctorant. L’approche ludique, avec un challenge, implique plus les étudiants." Ravie, elle aussi, de l’expérience, Caroline Dubacq, maître de conférences et enseignante chercheuse en biologie à Jussieu, se réjouit de voir progresser la réflexion sur les méthodes pédagogiques : "On commence à recourir à la pédagogie inversée, à la recherche par problème."

Prochaine étape : obtenir un financement dans le cadre de l’appui à l’initiative pédagogique pour concrétiser le projet en faisant appel soit à un Web designer externe, soit à des compétences au sein de l’université. "Cette jam avait deux objectifs, créer un serious game mais aussi expérimenter une méthode de travail qui s’est révélée très fédératrice", s’enthousiasme Myriam Gorsse, responsable du pôle formation des usagers à la bibliothèque de l’UPMC et à l’origine de l’expérience.

Véronique Heurtematte

(1) Voir "Bienvenue à la "murder party" !", dans LH 1017 du 7.11.2015, p. 28.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités