Je remarque un nouvel élan artistique insufflé par les éditeurs indépendants, comme les éditions Non Standard, Chose Commune, Dilecta. Tous, à leur façon, sollicitent des graphistes-auteurs qui hissent au meilleur niveau esthétique les livres qu'ils éditent. Les grandes maisons d'édition ont tout intérêt à offrir une plus grande liberté d'expression aux directeurs artistiques et aux graphistes. Plus ils leur font confiance en limitant leur interventionnisme sur des questions de marketing par exemple, plus ils s'assurent une originalité de leur identité. La compétence donne des droits.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités