Non, la librairie Mazarine ne va pas fermer (tout de suite) | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 04.06.2020 à 18h01 (mis à jour le 04.06.2020 à 19h00) fact-check

Non, la librairie Mazarine ne va pas fermer (tout de suite)

Pierre Durieu devant sa librairie Mazarine - Photo LIBRAIRIE MAZARINE

Le propriétaire, Pierre Durieu, cherche à céder les locaux depuis un an et demi, mais rien n'est encore acté. Le bail actuel court encore pour deux ans et demi.

La librairie Mazarine, située dans la rue du même nom, à Paris, ne va pas fermer ses portes dans l'immédiat, comme l'affirme le site de BFM TV, reprenant une information du Figaro. Joint par Livres Hebdo, le propriétaire de la boutique spécialisée dans la vente de livres rares, Pierre Durieu, affirme qu'il cherche à vendre les locaux dans le cadre de son départ à la retraite, mais les négociations n'ont pas encore abouti et le bail actuel court encore pour deux ans et demi.

"Cela fait 42 ans que je suis libraire et bientôt je vais partir à la retraite, je suis dans un processus de fin de carrière tout à fait normal, affirme Pierre Durieu. Depuis un an et demi, je cherche à céder le local. Un acheteur, qui n'était pas un libraire, s'est manifesté et nous devions signer un accord en mai, mais il s'est retiré à cause de l'épidémie de coronavirus. Des discussions sont en cours avec un autre interlocuteur, nous verrons bien si cela va aboutir."

S'il n'exclut pas de revendre à quelqu'un d'autre qu'un libraire, ce qui signerait effectivement la fin de Mazarine, Pierre Durieu préférerait "bien évidemment" qu'un repreneur se manifeste. Dans tous les cas, l'établissement n'est pas concerné par une fermeture immédiate comme le sont, dans le même Quartier Latin, Boulinier, dont le bail se termine à la mi-juin, ou Picard & Epona, qui a mis la clef sous la porte le 29 mai.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre