Mort de Jean-Luc Einaudi, historien et essayiste | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 23.03.2014 à 18h42 (mis à jour le 23.03.2014 à 19h00) Disparition

Mort de Jean-Luc Einaudi, historien et essayiste

Jean-Luc Einaudi - Photo DAILYMOTION

Il était l'auteur de nombreux ouvrages sur la Guerre d'Algérie, et notamment la répression des luttes pour l'indépendance du pays.

L'historien Jean-Luc Einaudi est décédé samedi à l'âge de 62 ans, a-t-on appris dimanche auprès de sa famille. Ses ouvrages ont éclairé le rôle de l'État français dans la répression des luttes pour l'indépendance algérienne.

Jean-Luc Einaudi est mort d'un cancer fulgurant à la Maison Médicale Jeanne-Garnier, à Paris, a précisé sa fille à l'AFP, confirmant une information du Monde.fr. « Je ne revendique pas le titre d'historien. J'écris sur ce qui me paraît important », confiait-il, le 9 février, dans un entretien – le dernier – accordé à Berbère Télévision, rapporte le site du quotidien.

Né le 14 septembre 1951, il avait notamment témoigné lors du procès de Maurice Papon, en 1997, devant la cour d'assises de Bordeaux, sur la répression sanglante de manifestants algériens en 1961 à Paris. Attaqué en diffamation par l'ex-préfet de police de Paris en 1999, l'historien avait eu gain de cause.

Jean-Luc Einaudi avait salué en octobre 2012 la reconnaissance par le président François Hollande de "la sanglante" répression des manifestations d'Algériens de la région parisienne, le 17 octobre 1961 à Paris.

Son livre La Bataille de Paris, 17 octobre 1961, édité au Seuil en 1991 et réédité en 2001, avait mis les événements sur la place publique : manifestants morts, blessés, arrêtés ou disparus, policiers blessés, puis manifestations de protestation les 18 et 20 octobre. Points a sorti la version poche en 2007.

Jean-Luc Einaudi avait été membre du Parti communiste marxiste-léniniste de France (PCMLF) et rédacteur au journal L'Humanité rouge.

Il a été éducateur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse et a écrit en 1995 Les Mineurs délinquants (Fayard).

L'historien est également l'auteur notamment de Un Algérien, Maurice Laban (Le Cherche-Midi, 1999), Viet Nâm! La Guerre d'Indochine, 1945-1954 (Le Cherche-Midi, 2001), et Scènes de la Guerre d'Algérie en France : Automne 1961 (Le Cherche-Midi, 2009). Il a également écrit Octobre 1961 : un massacre à Paris, publié par Fayard en 2001 puis, en poche, par Pluriel en 2011.

Ses derniers livres sont parus l'an dernier : Le Dossier Younsi. 1962: Procès secret et aveux d'un chef FLN en France aux éditions Tirésias et Les silences de la Police : 16 juillet 1942-17 octobre 1961, coécrit avec Maurice Rajsfus, aux éditions de l'Esprit frappeur.
close

S’abonner à #La Lettre