Les sélections du 20e prix SNCF du polar | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 21.11.2019 à 20h30 littérature policière

Les sélections du 20e prix SNCF du polar

Peter Farris - Photo GALLMEISTER

Pour ses 20 ans, le prix modifie ses sélections mais c’est toujours le public qui vote jusqu’à fin mai pour son roman, sa BD et son court métrage préférés.
 

Le prix SNCF du polar fête ses 20 ans et la SNCF annonce "des sélections d’exception pour une année exceptionnelle". Les sélections roman, BD et court métrage, établies par trois jurys d’experts, ont été dévoilés le 21 novembre à La maison sage à Paris. Les lecteurs et voyageurs de la SNCF voteront en ligne sur le site www.polar.sncf.com dès le 21 novembre 2019 et jusqu’en mai 2020, pour leur polar préféré, en poche, paru entre le 1er juillet 2018 et le 1er juillet 2019. Pour célébrer l’anniversaire, la sélection compte 7 titres au lieu de 5.

Autre nouveauté cette année, la sélection du prix SNCF polar dans la catégorie BD fusionne avec la sélection du Fauve polar SNCF, habituellement décerné à Angoulême. "Les 6 albums en compétition auront la possibilité d’un double destin" explique les organisateurs. Le Fauve polar SNCF, désigné par un jury professionnel, sera remis en janvier au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, tandis que le prix SNCF du polar BD, choisi par le public, sera remis au printemps avec les prix roman et court métrage.

La sélection des courts métrages se compose, quant à elle, des lauréats des 8 précédentes éditions (depuis la création de la catégorie), choisis par le public.
 
Les 7 romans sélectionnés
En pays conquis, de Thomas Bronnec (Folio)
L’été circulaire, de Marion Brunet (Le Livre de Poche)
Les chemins de la haine, d’Eva Dolan, traduit par Lise Garond (Points)
Le diable en personne, de Peter Farris, traduit par Anatole Pons (Gallmeister)
L’écrivain public, de Dan Fesperman, traduit par Jean-Luc Piningre (10/18)
Seules les bêtes, de Colin Niel (« Babel Noir », Actes Sud)
Le manuscrit inachevé, de Franck Thilliez (Pocket)
 
Les 6 BD sélectionnées
Tumulte, de John Harris Dunning et Michaël Kennedy, traduit par Renaud Cerqueux (Presque Lune)
Le détection club, de Jean Harambat (Dargaud)
GrassKings, de Matt Kindt et Tyler Jenkins, traduit par Sidonie Van Den Dries (Futuropolis)
Dans la tête de Sherlock Homes, de Cyril Liéron et Denoit Dahan (Ankama)
No direction, d’Emmanuel Moynot (Sarbacane)
Cassandra Darke, de Posy Simmonds, traduit par Lili Sztajn (« Denoël Graphic »)
 
Les 8 courts métrages sélectionnés

Troc mort, de Martin Darondeau (La voie lactée/Slumdog Production/Les films du duc)
Speed dating, de Daniel Brunet et Nicolas Douste (AS&M Prod)
Hasta que la celda nos separe, de M. & J. Emmanuelli (Black Dog Production/Mansion/French Alliance of Puerto Rico)
Mr Invisible, de Greg Ash (Big Bright Lights/Tin Monkey)
Carjack, de Jeremiah Jones (Shorts international ldt)
Penny Dreadfull, de Shane Atkinson (Rob Cristiano)
Kérozène, de Joachim Weissmann (Artemis Productions)
L’accordeur, d’Olivier Treiner (24-25 Films)
 
Pour la 19e édition du prix, 40000 votants ont élu Bondrée, d’Andrée A. Michaud (« Rivages Noir ») dans la catégorie roman ; Commissaire Kouamé, de Marguerite Aboué, illustré par Donatien Mary (Gallimard) dans la catégorie BD ; et Troc mort, de Martin Darondeau (La voie lactée/Slumdog Production/ Les films du duc) dans la catégorie court métrage.

En 20 ans, le prix SNCF du polar a cumulé 350000 votes pour 318 œuvres en compétition, 52 lauréats, 28 pays représentés et 760000 livres offerts par la SNCF.
close

S’abonner à #La Lettre