Beaux-livres

Les expos les plus populaires en 2020

"La madone aux fuseaux" de Léonard de Vinci, exposée au Louvre jusqu'en février 2020 - Photo VT/LH

Les expos les plus populaires en 2020

Alors que peu d'expositions ont pu être visitées plus de trois mois d'affilée, la fréquentation des musées s'est effondrée en 2020, et avec elle la vente de beaux-livres et catalogues, même s'il y a quelques exceptions.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 08.02.2021 à 13h31,
Mis à jour le 08.02.2021 à 14h08

Le Quotidien des Arts a publié son classement annuel des expositions les plus fréquentées en France en 2020. Cette année, les grandes expositions n'ont jamais dépassé les 175 jours d'ouverture, et certaines n'ont même pas pu exister plus de trois mois. Logiquement, les plus visitées sont celles qui ont démarré en 2019 et se sont achevées avant le premier confinement : Leonard de Vinci au Louvre (1,1 million de visiteurs, et un record de 10280 personnes par jour), Charlotte Perriand (Fondation Louis Vuitton, 476000 visiteurs), Toulouse-Lautrec (620167 visiteurs) et Greco (296970 visiteurs), toutes deux au Grand Palais. Le Grand Palais affiche une troisième exposition populaire, Pompeï, avec 203047 visiteurs.

De nombreuses autres ont été coupées dans leur élan par l'un des confinements. Traces du vivant, au Musée des Confluences à Lyon, et expo la plus populaire hors Paris, a attiré 187595 visiteurs malgré deux mois de fermeture, pour une moyenne de 1158 visiteurs par jour. Parmi les autres expositions qui n'ont pas pu faire le plein: Turner, peintre et aquarelles au musée Jacquemart-André (134000), Ulla Von Brandenburg au Palais de Tokyo (122000), Joaquin Sorolla, lumières espagnoles à l'Hôtel de Caumont (95000), Christian Louboutin, l'exhibitionniste au Palais de la Porte dorée (76063) ou encore Cindy Sherman à la Fondation Louis Vuitton (60030 en 32 jours seulement).

Paris domine toujours le classement puisque seuls six musées provinciaux sont classés dans ce Top 25.

Ce bilan exceptionnellement dramatique s'est ressenti dans les meilleures ventes de beaux-livres en 2020. Là encore, seul Leonard de Vinci tire son épingle du jeu avec près de 15000 exemplaires vendus pour l'ouvrage de Vincent Delieuvin paru chez Hazan. Au total, les ouvrages autour de cet événement, sortis dès l'automne 2019, cumulent près de 70000 exemplaires, toutes éditeurs confondus.

Depuis leurs parutions en 2019, les livres autour de Charlotte Perriand (Chêne, Beaux-Arts, Gallimard, Connaissance des Arts...) cumulent quand même 28000 exemplaires. Mais les ventes de catalogues et de beaux-livres ne sont d'ailleurs pas toujours en adéquation puisque Renaud: putain de livre! de Thierry Séchan (Plon) s'est vendu à 7000 exemplaires alors que l'exposition à la Philharmonie de Paris n'a pas pu faire le plein cet automne, tout comme Gabrielle Chanel (Paris-Musées) s'est écoulé à 5000 exemplaires pour seulement un mois d'ouverture au Palais Galiera.

A l'inverse des catalogues d'expositions populaires et qui on pu se déployer dans la durée, comme Pompei, Toulouse-Lautrec, ou Greco (tous édités chez RMN-Grand palais) n'ont pas dépassé les 12000 exemplaires entre l'automne 2019 et l'hiver 2020. Et malgré 2000 visiteurs par jour, le catalogue de James Tissot au Musée d'Orsay (exposée sur toute sa durée entre les deux confinements) a tout juste dépassé les 3000 ventes.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités