Prix littéraire

Les cinq lauréats des National Book Awards 2021

Elisa Shua Dusapin - Photo CC

Les cinq lauréats des National Book Awards 2021

Les auteurs se sont distingué dans les catégories Fiction, Non-fiction, Poésie, Littérature traduite et Littérature jeunesse. Parmi eux, la franco-suisse Elisa Shua Dusapin, dont le livre Hiver à Sokcho est publié en français chez Zoé et en poche chez Folio.

Par Dahlia Girgis,
Créé le 18.11.2021 à 12h34,
Mis à jour le 18.11.2021 à 15h27

La fondation des National Book Awards a dévoilé ses lauréats 2021. Les cinq prix, dans les catégories Fiction, Non-fiction, Poésie, Littérature traduite et Littérature jeunesse, ont été remis lors d'une cérémonie virtuelle le 17 novembre. Chacune des récompenses est dotée de 10000$.

Les lauréats des National Book Awards 2021 :


Littérature Traduite
  • Winter in Sokcho de Elisa Shua Dusapin, traduit du français par Aneesa Abbas Higgins (Open Letter/publié en français chez Zoé et en Folio sous le titre Hiver à Sokcho).
L'écrivaine franco-suisse revient dans son premier roman sur la rencontre d'une jeune Coréenne avec un auteur de bande dessinée. Venu de Normandie, il cherche l'inspiration. Au coeur de l'hiver à Sokcho, petit port sud-coréen proche de la Corée du Nord, une attirance se tisse entre eux. Paru en 2016, l'ouvrage a déjà reçu les prix Robert Walser 2016, SGDL Révélation 2016 et Régine Deforges 2017.

Hiver à Sokcho a déjà fait l'objet de 17 cessions, notamment Arabe, Italienne, Danoise, Coréenne, Russe ou encore Turque. Une société de production, Offshore Productions a également acquis les droits d'adaptation audiovisuelle. La réalisation est confiée à Koya Kamura. Les éditions Zoé sont représentées par l'agent Astier-Pécher depuis 14 ans.

Lire notre avant-critique


Fiction
  • Hell of a Book, de Jason Mott (Dutton). L'ouvrage paraîtra en France, sous le titre de L'enfant qui voulait disparaître, le 5 janvier 2022 chez Autrement.
L'auteur narre la tournée promotionnelle d'un écrivain noir américain. Le protagoniste croise alors un enfant de 10 ans qui ressemble à la récente victime d'une bavure policière. Il le voit à plusieurs reprises durant son parcours et, sans savoir s'il est réel, remet en question son rapport à sa propre histoire, à sa couleur de peau et à sa place aux Etats-Unis.

 
Non-fiction
  • ​​​All That She Carried: The Journey of Ashley’s Sack, a Black Family Keepsake, de Tiya Miles (Random House)​​​​​
Dans une vitrine du musée national de l'Histoire et de la Culture afro-américaines du Smithsonian à Washington, se trouve un sac en coton brut, appelé "Ashley's Sack", brodé d'une poignée de mots qui évoquent une vaste histoire familiale de perte et d'amour, transmise de génération en génération.


Poésie
  • Floaters de Martín Espada (W.W. Norton)
Floaters tire son titre d'un terme utilisé par certains agents des patrouilles frontalières pour décrire les migrants qui se noient en essayant de traverser. Le poème répond entre autre à la photo virale d'Óscar et Valeria, un père et une fille salvadoriens qui se sont noyés dans le Río Grande, et aux allégations postées dans le groupe Facebook de la patrouille frontalière "I'm 10-15" selon lesquelles la photo était truquée.


Littérature Jeunesse
  • Last Night at the Telegraph Club de Malinda Lo (Dutton Books for Young Readers/PRH)
Le roman parle de Lily Hu, 17 ans. Elle ne se souvient pas exactement quand ce sentiment a pris racine, cette envie de regarder, de se rapprocher, de toucher. Mais quand il a commencé à grandir, il a définitivement fleuri au moment où Kathleen Miller et elle sont passées sous le néon clignotant d'un bar lesbien appelé le Telegraph Club.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités