Les ayants droit d’Hergé font interdire une affiche du Centre belge de la bande dessinée | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 10.09.2019 à 15h11 (mis à jour le 10.09.2019 à 16h00) Bruxelles

Les ayants droit d’Hergé font interdire une affiche du Centre belge de la bande dessinée

Le dessinateur Emmanuel Lepage a dévoilé l'affiche initiale le 27 août.

La société Moulinsart, chargée de l’exploitation commerciale de l’œuvre d’Hergé, a interdit la représentation de la fusée de Tintin sur l’affiche réalisée pour les 30 ans du Centre belge de la bande dessinée.
 

La société Moulinsart a interdit au dessinateur Emmanuel Lepage de représenter la célèbre fusée à damier rouge et blanc empruntée par Tintin dans les albums Objectif Lune (Casterman, 1953) et On a marché sur la Lune (Casterman,1954) sur l’affiche qu'il a conçue pour les 30 ans du Centre belge de la bande dessinée, situé à Bruxelles.
 
A l’occasion de cet anniversaire, le dessinateur avait souhaité rendre hommage sur l'affiche à de nombreuses figures de la bande dessinée, tels que Valerian et Laureline (Dargaud, 1970) ou Boule et Bill (Dupuis, 2008) et avait représenté plusieurs références aux ouvrages avant de dévoiler le résultat final le 27 août sur Instagram.

Dès le lendemain, la société Moulinsart a contacté le Centre belge de la bande dessinée en leur ordonnant de retirer la fusée de l’affiche sous peine de poursuites. L’établissement a donc été contraint de demander au dessinateur de concevoir une nouvelle affiche pour l'évènement prévu du 5 au 6 octobre.
 
Dévoilée le 5 septembre sur la page Instagram du dessinateur, la nouvelle version de l’affiche met en scène une référence aux Schtroumphs (Le Lombard,1995), à Superman mais aussi L’Espadon de Blake et Mortimer (Dargaud), un choix confirmé par l’éditeur comme le rapporte Dargaud sur Twitter.

 
La société Moulinsart est très vigilante quant à l’utilisation de l’œuvre d’Hergé. Le directeur, Nick Rodwell, a justifié cette position en déclarant au Monde que "le travail d’Hergé n’était pas dans le domaine public". L’entreprise a obtenu la fermeture d’une exposition consacrée au dessinateur allemand Atak, le 6 septembre. La société reprochait à l'espace RichterBuxtorf (Lausanne, Suisse) où devait avoir lieu l'exposition, d'avoir utilisé des peintures en hommage à Tintin sans leur autorisation.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre