Les audiences de France Inter au top | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 15.01.2019 à 18h41 (mis à jour le 18.01.2019 à 10h16) Radio

Les audiences de France Inter au top

Augustin Trapenard - Photo OLIVIER DION

"Boomerang", l'interview de Léa Salamé et "Par Jupiter" continuent de progresser fortement selon la dernière vague d'audiences calculée par Médiamétrie.

Médiamétrie a révélé ce matin les audiences radiophoniques pour la période novembre-décembre. Si RTL conserve son leadership, l'écart se réduit avec la rivale France Inter, qui n' a jamais eu autant d'auditeurs. RTL (groupe M6) est écouté par 6,523 millions de Français tandis que l'antenne publique fidélise 6,461 millions d'auditeurs, avec la plus forte hausse sur un an parmi toutes les chaînes. Côté généralistes, Franceinfo:, RMC et France Bleu devancent largement Europe 1 (groupe Lagardère) qui poursuit son inexorable chute, perdant plus de 300000 auditeurs en un an.

"Laissez-vous tenter", le rendez-vous culturel matinal de RTL (9h-9h30) avec Bernard Lehut, est logiquement leader parmi les émission de divertissements avec 1,589 million d'auditeurs, malgré une baisse sur un an (-63000 sur un an). Face à l'émission de la chaîne privée, Augustin Trapenard et "Boomerang" continuent de progresser: ils séduisent 1,245 million d'auditeurs (+135000 sur un an).

RTL est aussi leader sur la tranche 11h-12h30 avec Stéphane Bern (1,11 million d'auditeurs, +26000 sur un an) face à Nagui et sa "Bande Originale" (882000 auditeurs, -64000 sur un an).

Cette contre-performance ne gâche pas les succès de l'après-midi installée par la patronne de France Inter, Laurence Bloch, il y a maintenant deux saisons: "Popopop" d'Antoine de Caunes rassemble 501000 fans (-6000 sur un an) tandis que l'équipe de Charline Vanhoenacker pour l'émission "Par Jupiter" réunit 914000 paires d'oreilles (+7000).

L'interview de Léa Salamé, qui invite régulièrement des écrivains, dans la matinale de France Inter (7h45), reste la plus écoutée de France avec 2,175 millions Français (+66000 sur un an).

 
close

S’abonner à #La Lettre