Edition

Leduc lance en janvier sa marque "Leduc Eso"

Sandrine Navarro, responsable éditoriale ésotérisme et développement personnel chez Leduc. - Photo OLIVIER DION

Leduc lance en janvier sa marque "Leduc Eso"

Porté par Sandrine Navarro, responsable éditoriale ésotérisme et développement personnel, le label Leduc Eso vise à étoffer le catalogue ésotérique de l’éditeur et proposera deux nouvelles collections. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 03.12.2020 à 17h29,
Mis à jour le 03.12.2020 à 18h00

Sandrine Navarro en est persuadée : "L’ésotérisme est le nouveau développement personnel." Responsable éditoriale de ces deux segments chez Leduc, elle lance en janvier la marque Leduc Eso.

Le label continuera de développer les titres et les collections déjà présentes au catalogue de Leduc. Il sera inauguré le 19 janvier avec la publication de Vos cheveux, miroirs de votre âme de Lila Rhiyourhi et de Se réaliser avec le tarot de Sophie Brarda dans la collection "Ressources & Sens". 

Sandrine Navarro lancera également en mars deux nouvelles collections. "Les basiques Eso" proposera des "pas à pas illustrés" pour accompagner les débutants dans l’univers ésotérique. "La Source" fera la part belle aux essais et documents et proposera une "réflexion sur les grandes thématiques de l’ésotérisme comme le passage à la cinquième dimension", explique l’éditrice. Avec ces collections, Sandrine Navarro a la volonté de "proposer une offre très variée et adaptée aux besoin des lecteurs, du débutant à l’initié". 

L’éditrice développera aussi, à partir du mois d’avril, une offre "plus fournie" de coffrets et d’oracles. Elle observe un "engouement phénoménal pour ce support, surtout après le confinement. C’est une nouvelle façon de trouver un rituel dans un monde qui n’a plus de sens".
 

Une page et deux groupes Facebook

Avec l’intention de construire le catalogue avec les lecteurs et les libraires, Leduc Eso a déjà créé une page Facebook destinée au grand public. L’idée est de "demander son avis à la communauté sur des couvertures ou leur proposer des extraits", explique Laure Paradis en charge de la communication digitale et du marketing. En parallèle, deux groupes privés verront le jour sur Facebook pour impliquer un cercle restreint d’influenceurs (Les Gardiennes) et de libraires (Le club des libraires Leduc Eso) dans la création des livres et à qui les ouvrages seront "envoyés en amont pour avoir des retours de lecture".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités