Liberté d'expression

Le PEN Club français solidaire des écrivains détenus

Ahmet Altan - Photo KOKKALIS PROGRAM - LICENCE CC BY-NC-SA 2.0

Le PEN Club français solidaire des écrivains détenus

L’association d’auteurs organise une soirée de lecture le 15 novembre 2018 pour témoigner de sa solidarité avec les écrivains détenus.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 09.11.2018 à 17h51,
Mis à jour le 09.11.2018 à 18h00

A l’occasion de la Journée mondiale des écrivains en prison du 15 novembre, le Pen Club français, en partenariat avec les éditions Des femmes, organise une soirée de lecture solidaire à l’Espace des femmes, situé dans le 6e arrondissement de Paris.
 
A partir de 19h, des personnalités du monde de la culture doivent se relayer pour lire une sélection de textes dédiés aux "écrivains persécutés", indique l’association de défense des droits des auteurs dans un communiqué. Des écrits de Jorge Luis Borges, George Orwell ou encore Ashraf Fayad figurent parmi les ouvrages sélectionnés. L'auteur-compositeur-interprète Hervé Vilard, les comédiennes Julie Debazac et Marina Vlady, et le metteur en scène Daniel Mesguich sont notamment annoncés comme lecteurs.
 
Afin que l’événement revête une dimension internationale, il est prévu que les textes soient lus dans leur langue d’origine : arabe, italien, russe, français, espagnol, allemand… Le Pen Club espère que cette "chaîne de lecture internationale brisera – symboliquement – la chaine de l’oppression".
 
Dans un rapport portant sur l’année 2017, Pen International indiquait que cent sept auteurs ou journalistes étaient emprisonnés ou détenus en attendant la prononciation de leur peine. L’Iran, le Vietnam, l’Erythrée, la Turquie et la Chine figuraient parmi les pays qui enferment le plus les écrivains, avec trente-quatre cas référencés rien que pour l’empire du Milieu.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités