Le palmarès de la 29e journée du Livre politique | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 09.07.2020 à 17h55 (mis à jour le 09.07.2020 à 18h00) Prix littéraire

Le palmarès de la 29e journée du Livre politique

Quatre essais, une bande dessinée et des mémoires ont été récompensés à l'occasion de la journée du Livre politique, qui s'est tenue le 8 juillet à l'Assemblée nationale.

La Journée du Livre Politique, initialement prévue le 28 mars, a eu lieu le 8 juillet, à l'Assemblée Nationale, sur l’invitation du président des lieux, Richard Ferrand, et de Luce Perrot, présidente de Lire la Politique. Lors de cette occasion, quatre essais, une bande dessinée et des mémoires, ont été récompensés.

Le Prix du Livre Politique a distingué Riss, pour son ouvrage Une minute quarante-neuf secondes (Actes Sud), paru en octobre 2019. Dans ce récit, le directeur de Charlie Hebdo, blessé lors de l'attentat du 7 janvier 2015, raconte l'attentat à la rédaction du journal et revient sur sa rencontre avec Tignous, Charb, Luz ou Cabu au sein de l'hebdomadaire La Grosse Bertha, dont découlera, en 2012, le nouveau Charlie. L'ouvrage a étgalement été désigné "Coup de coeur du jury du prix des députés".
 
Le Prix Spécial du Jury du Prix du Livre Politique a été attribué à Catherine Nay pour le premier volume de son essai Souvenirs, souvenirs dans lequel elle raconte son parcours de journaliste politique, de ses débuts à L’Express, sous la houlette de Jean-Jacques Servan-Schreiber et de Françoise Giroud jusqu’à l’élection de Jacques Chirac, en passant par les présidences de Georges Pompidou, Valery Giscard d’Estaing et François Mitterrand.

Le prix des Députés revient à Jérôme Sainte-Marie pour Bloc contre bloc, à paraître aux éditions du Cerf en octobre. Le président de la société d'études et de conseil PollingVox y dresse un état des lieux de la situation politique en France depuis la défaite du Parti socialiste et du parti Les Républicains à l'élection présidentielle de 2017.

Le Prix spécial Jacques Chirac du prix des Députés 2020 est décerné à Saïd Mahrane pour C'était Chirac (Grasset, 2019), portrait intime de l'ancien président de la République(1995-2007) paru quelques jours après sa mort. Jacques Chirac y est dépeint comme un "grand-père aimant", "fatigué de la vie politique". 

Le prix étudiant du Livre politique-LCP a été remis à David Djaïz pour Slow Démocratie (Allary), un plaidoyer visant à remettre l'idée de nation au coeur de l'agenda progressiste et de la démocratie libérale afin d'équilibrer la mondialisation et de ressaisir le pouvoir en faveur de la justice sociale et environnementale.

Enfin le Prix Etudiant de la BD Politique-France Culture a récompensé Ariane Chemin, François Krug et Julien Solé  our Benalla et moi (Seuil), récit en bande dessinée du feuilleton politique impliquant Alexandre Benalla et le Président Emmanuel Macron, déclenché par la presse au lendemain des dérives du 1er mai 2018 à Paris.
close

S’abonner à #La Lettre