Le Mans: l’herbe entre les dalles renaît | Livres Hebdo

Par Cécile Charonnat, le 10.12.2013 à 16h53 (mis à jour le 11.12.2013 à 10h15) Librairie

Le Mans: l’herbe entre les dalles renaît

Troisième version de l'Herbe entre les dalles, au Mans - Photo DR

Fermée en juillet 2012, la librairie centrée sur la littérature et les sciences humaines ouvre un magasin provisoire jusqu’au 31 décembre avant de lever le rideau sur son nouveau local courant mars.

Après des ouvertures éphémères éparpillées tout au long de 2013, Valérie Tafforeau a fini par trouver à son Herbe entre les dalles un point de chute définitif, au 7 rue de la Barillerie, au Mans, à deux pas de la librairie spécialisée BD Bulle.
 
Du mardi 10 décembre et jusqu’au 31 décembre, la libraire y séjourne temporairement afin d’assurer les ventes de Noël et y propose une sélection de 2000 livres environ en littérature, française et traduite, poésie, polar et sciences humaines, qu’elle commande notamment par le biais de la librairie spécialisée jeunesse Récréalivres.
 
Dès janvier, le magasin fermera ses portes pour deux mois et demi de travaux à l’issue desquels l’Herbe entre les dalles renaîtra dans sa troisième version. Après une première implantation en 2005 rue des Ponts-Neufs, la librairie avait déménagé en 2008 avenue de Rostov, pour un espace plus grand, avant de tirer le rideau en juillet 2012.

Un esprit identique mais une communication accentuée

Rue de la Barillerie, sur 70 m2, Valérie Tafforeau composera une offre à nouveau centrée sur la littérature et les sciences humaines, avec le même souci de “constituer un fonds à l’écart des envois massifs et de l’office.” En revanche, elle portera davantage ses efforts sur la gestion, grâce notamment à l’informatisation du stock, et sur la communication, avec la création d’un site Internet marchand et d’un blog, l’intervention sur les réseaux sociaux et le développement des animations.
 
Sur ce dernier point, elle bénéficie de l’appui de l’association l’Herbe repousse entre les dalles, qui, grâce à l’obtention de subventions européennes, a pu embaucher une salariée chargée de la communication de l’Herbe entre les dalles. Constitué peu après la fermeture en 2012 avec pour principal objectif la réimplantation d’une “librairie différente au Mans”, ce collectif a également récolté, via un appel de fonds, 18000 euros, qui s’ajouteront au montage financier, encore en cours.
close

S’abonner à #La Lettre