Distribution

Le conflit qui enflamme le Québec

L’un des 31 points de vente Renaud-Dray au Québec. - Photo DR

Le conflit qui enflamme le Québec

Le différend entre Dimedia et Renaud-Bray se transforme en une controverse sur la pertinence de la loi 51, qui fixe depuis 1981 les équilibres du marché du livre au Québec.

J’achète l’article 1.50 €

Par Fabrice Piault,
Créé le 20.06.2014 à 00h00,
Mis à jour le 20.06.2014 à 11h16

Commencé comme un différend contractuel classique, le conflit entre Diffusion Dimedia et la chaîne de librairies Renaud-Bray (31 points de vente, une librairie en ligne et 20 à 25 % du marché) a changé de dimension depuis que la Cour supérieure de Montréal a rejeté, le 12 juin, la demande d’injonction (référé) de Dimedia contre Renaud-Bray, préférant un jugement au fond (nos actualités sur Livreshebdo.fr). Renaud-Bray a en effet saisi cette occasion pour remettre en cause la loi 51, qui fixe depuis 1981 les grands équilibres du marché québécois.

Ce qu’en pensent les associations professionnelles. L’Association nationale des éditeurs de livres (Anel), l’Association des distributeurs exclusifs de livres en langue française (Adelf) et l’Association des libraires du Québec (ALQ) sont montées au créneau pour défendre une loi qui "joue un rôle structurant essentiel" (Anel).


20.06 2014

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités