Par Livres Hebdo, le 27.08.2018 à 10h18

IFLA 2018

L’accessibilité en bibliothèque: quels projets?

Du 24 au 30 août, Livres Hebdo vous propose chaque jour une actualité en provenance de Kuala Lampur où se déroule le 84e congrès de l'IFLA (Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques). Aujourd'hui, Camille Delaune, boursière du Comité français international bibliothèques et documentation, qui retrace la session sur l'accessibilité en bibliothèque.

La section Library Services to People with Special Needs de l’IFLA promeut un accès égal aux bibliothèques et à leurs services pour les personnes sans abri, en milieu hospitalier, en prison, réfugiées, ayant des déficiences physiques, mentales ou cognitives, atteinte de dyslexie ou de démence, ou encore les personnes âgées. Elle organisait ce 26 août une session qui était l’occasion d’évoquer à la fois les projets à venir et des retours d’expériences internationales en matière d’accessibilité en bibliothèque.

Trois projets qui verront le jour en 2018-2019

Premièrement, la section a pour objectif de rendre le congrès annuel de l’IFLA toujours plus accessible. Grâce à son action, l’IFLA propose chaque année de nouveaux services en faveur de l'accessibilité.

Deuxièmement, afin de répondre à des interrogations émanant de plusieurs pays, la section souhaite enrichir sa collection de guidelines (recommandations) et réfléchit à un nouveau document, sur le monde carcéral ou sur les réfugiés.

Enfin, la section souhaite promouvoir les actions des bibliothèques et faire reconnaître ces dernières comme acteurs de l’accessibilité de l’information. Principal avocat des bibliothèques auprès de l’ONU, l’IFLA a ardemment défendu ce dernier point comme essentiel et transversal aux 17 Objectifs de Développement Durable (ODD). L’agenda 2030 de l’ONU défend notamment l’accès aux villes et aux infrastructures (ODD12), à l’emploi décent (ODD8) et à l’éducation de qualité (ODD4).

Des actions à tous les niveaux

À l’échelle internationale, le protocole du Comité des droits des personnes handicapées (CRPD) a été ratifié en juin 2018 par 177 pays. Son article 9 recommande par exemple d’utiliser, dans le domaine de la communication, plusieurs formats (audio, vidéo, infographies) et supports (réseaux sociaux, site web, affichage local).
 
Au niveau national, la Finlande a créé une guideline qui inclut l’accessibilité (ou universal design) dans une stratégie globale comprenant une forte mobilisation des associations comme des citoyens, et ce autour de deux actions phares : l’identification du personnel par le public et la sensibilisation du personnel à la langue des signes.

Enfin, au sein de l’IFLA, la section a publié une brochure – disponible prochainement en français – où chacun est invité à partager son expérience avec la communauté professionnelle en prenant contact avec la section ou en se rapprochant de la section spécifique de son association nationale.
 
Camille Delaune
L'Auteur, boursier CFIBDCamille Delaune, chargée des relations internationales à l’Enssib.
Pour suivre en direct les informations du congrès sur Twitter : #wlic2018 @cfibd et @cam_cam_D

# Services
close

S’abonner à #La Lettre