L’académicien Goncourt honoraire Daniel Boulanger disparaît | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 28.10.2014 à 14h53 (mis à jour le 28.10.2014 à 21h03) Disparition

L’académicien Goncourt honoraire Daniel Boulanger disparaît

Daniel Boulanger. - Photo J. SASSIER/GALLIMARD

L’écrivain, scénariste et comédien Daniel Boulanger, ancien juré du prix Goncourt, est mort lundi à 92 ans.

Daniel Boulanger, écrivain, scénariste et acteur, membre honoraire de l’Académie Goncourt qui l’a couronné en 1974 pour sa nouvelle Fouette cocher !, est mort lundi 27 octobre au soir à l’âge de 92 ans, a annoncé mardi à l’AFP Marie Dabadie, secrétaire de l’académie Goncourt.
 
Né à Compiègne le 24 janvier 1922, élève au petit séminaire, puis tour à tour gardien de moutons, surveillant, courtier ou encore attaché à la reconstruction des chemins de fer bulgares, Daniel Boulanger s’installe à Paris dans les années 50 où il fréquente ses amis des Temps Modernes, du Nouveau roman et de la Nouvelle vague : Truffaut, Chabrol, Godard, Robbe Grillet, Ollier, Claude Simon…
 
Il joue dans quelques films (Le Roi de Cœur, A bout de souffle, La Mariée était en noir, Domicile conjugal, Tirez sur le pianiste, Toute une vie…) et signe plusieurs scénarios dont celui de L’homme de Rio, qui lui vaut d’être nominé aux Oscars.
 
Auteur d'une cinquantaine livres, de nouvelles et de pièces de théâtre, Daniel Boulanger publie ses premiers romans (L’ombre, Le gouverneur polygame) dès 1959 aux éditions de Minuit.
 
Il poursuit une carrière prolifique de romancier (Caporal supérieur, La dame de cœur, mes coquins) essentiellement chez Gallimard où il publie son dernier roman, Talbard, en 1998, avant de rejoindre Grasset.
 
Elu académicien Goncourt en 1983, il démissionne de l’académie en 2008 pour en devenir membre honoraire.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre