La SACD appelle à défendre "le dialogue des cultures" lors du vote au second tour | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 28.04.2017 à 15h01 (mis à jour le 28.04.2017 à 16h00) Présidentielle 2017

La SACD appelle à défendre "le dialogue des cultures" lors du vote au second tour

Photo SACD

Les dirigeants de la société de gestion des droits d'auteurs ont rappelé, jeudi 27 avril, l’attachement de la SCAD à une politique culturelle portée par les valeurs de liberté d'expression et de diversité.

Jacques Fansten et Pascal Rogard, respectivement président et directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), ont publié sur le site Internet de l'organisme, jeudi 27 avril, dans la perspective du deuxième tour de l'élection présidentielle qui verra s'affronter Emmanuel Macron et Marine Le Pen, un communiqué titré "Nos valeurs". Tout en rappelant que "la SACD n’a pas vocation à se faire le soutien et le porte-parole de quelque responsable politique que ce soit", les deux dirigeants estiment qu'"elle ne saurait rester muette quand les échéances politiques sont aussi essentielles pour l’avenir de notre pays et de nos concitoyens comme pour la création et les auteurs." Le communiqué insiste ainsi sur l'importance de défendre une politique culturelle portée par le dialogue des cultures et une ouverture européenne. 
 
"L’avenir de la politique culturelle ne pourra pas se passer sans l'Europe"

Parmi les valeurs citées par les deux dirigeants, la liberté d’expression, la liberté de créer, ou encore la diversité culturelle. Concernant l’Europe, s'ils se montrent critiques à l'égard d'une construction européenne encore "trop technocratique et trop désincarnée", ils jugent que "l’avenir de la politique culturelle ne pourra pas se passer sans l'Europe ou hors de l'Europe".

Dans son appel à voter, la SCAD ne précise le nom d’aucun candidat. Néanmoins, en mettant l'accent sur "le refus absolu de la xénophobie", sur la revendication d'une politique culturelle tournée vers la création contemporaine et les artistes vivants qui "ne peut pas se limiter à la protection du patrimoine" et la promotion d’une culture "ouverte sur le monde" qui "ne peut être recroquevillée sur elle-même ou cantonnée dans ses frontières", Jacques Fansten et Pascal Rogard rejettent une vision de la politique culturelle qui est celle du Front National.
 

"La culture contre le Front National"

Un rassemblement contre le Front National est organisé le 2 mai à 19h30, à la salle des concerts de la Cité de la musique. Dans un communiqué titré "La culture contre le Front national", une quarantaine d’associations et de syndicats issus du secteur culturel appellent "à voter pour faire barrage au FN" lors du scrutin du 7 mai.
 
Parmi les premiers signataires de cet appel figurent les syndicats CFDT Culture, CFTC, ou encore CGT Culture, les fédérations comme celles des grands ensembles de jazz et de musiques improvisées, Les Forces musicales, La Réunion des Opéras de France, ainsi que la Ligue des droits de l'Homme et la Ligue de l'enseignement.
close

S’abonner à #La Lettre